Pendant que les rumeurs annonçant pour Florent Pagny la fin continuent de circuler, il apporte une mise au point. Dans ce sens, le chanteur de 60 ans qui lutte contre le cancer évoque sa maladie avec Nikos Aliagas, pour Gala. En même temps, le mari d’Azucena ne manque pas de partager quelques confidences sur son traitement loin d’être facile.

Ses confidences sur sa maladie


En effet, en apprenant que le chanteur lutte contre le cancer, les fans redoutent pour Florent Pagny la fin.

Et pourtant, le coach dans The Voice veut rester optimiste et continuer de se battre malgré le danger de sa maladie.
Dans ce sens, le mari d’Azucena assiste encore à la finale du télécrochet de TF1 avant d’entamer sa dernière chimiothérapie.

Notamment, l’artiste prévoit de se ressourcer, profiter de la vie et de ses proches près de la nature après ce combat.
En même temps, le papa d’Aël et Inca doit également effectuer des contrôles pendant les six mois de sa chimiothérapie.

Une chimiothérapie assez compliquée


En effet, l’état de santé de Florent Pagny évolue en raison des séances de chimiothérapie pure qu’il évoque dans ses confidences.

Dans ce sens, le chanteur de 60 ans qualifie ce traitement accompagné de rayons X de castagne.
Notamment, cette pratique lui provoque un mal de cœur pendant plus de dix jours, il souffre surtout à partir de la troisième séance.

Néanmoins, ces traitements semblent porter ses fruits compte tenu de l’évolution de la taille de la tumeur du célèbre artiste.
En même temps, sa force, son courage et son optimisme ont certainement aidé le coach de The Voice dans son combat.

Florent Pagny la fin


En effet, avant de se retrouver face au cancer, dans une interview avec France Bleu Florent Pagny évoque la fin.

Dans ce sens, après la sortir de son titre « Après nous », l’artiste partage la manière dont il désire quitter ce monde.
Apparemment, le coach de The Voice n’y pense pas trop mais confie tout de même qu’il souhaite partir avec le sourire.

En même temps, le mari d’Azucena affirme également qu’il ne veut pas mourir jeune et espère vivre longtemps en bonne santé.
Par ailleurs, le papa d’Aël et Inca souhaite également « brûler sur le bûcher » en raison de ses origines.