Aujourd’hui, nous allons nous intéresser au fonctionnement et aux objectifs des tests de personnalité du Rorschach. Il s’agit d’un test à base de planches établi par Hermann Rorschach en 1917, qui vient d’ailleurs de fêter ses 100 ans.

Qui est Hermann Rorschach?

Hermann Rorschach est un médecin psychiatre mais également un artiste. Il suivait de près le développement de la psychanalyse et cherchait à comprendre les capacités créatrices de l’individu. En même, temps, il voulait déceler la manière dont ces dernières s’inscrivent dans la dynamique de la personnalité.

Pour l’étude de la personnalité, le docteur a été pionnier dans l’utilisation de stimuli visuels tout en insistant sur le fait que son test ne suffisait pas d’en saisir l’ensemble. Ainsi, l’idée dominante était de présenter un matériel particulier devant suffisamment flou et ambigu pour qu’il résonne de manière singulière avec des aspects de la réalité psychique du patient.

C’est pourquoi, dans son livre « Psychodiagnostic », Rorschach appelait son test « test d’interprétation libre de formes fortuites ». Ce n’est que par la suite que ses successeurs lui ont donné son nom.

Fonctionnement des tests de personnalité du Rorschach

Dans un premier temps, le test est composé par une série de dix planches. La plupart d’entre elles présentent des tâches d’encre étranges dont les formes sont symétriques et les couleurs monochromatiques. Cependant, certaines planches sont présentent quand mêle quelques couleurs. En fait, ces variations de tons peuvent mobiliser une réactivité affective différenciée au stimulus sensoriel.

Après avoir obtenu l’interprétation des planches de la part du sujet, le clinicien procède à une enquête dite des limites. Ici, il va agir de manière plus directive afin de recueillir les précisions nécessaires à l’analyse. D’ailleurs, cette deuxième étape peut même donner des réponses supplémentaires souvent évitées dans la première étape.

Pour terminer, le médecin demande à son patient de choisir deux planches qui lui plaisent parmi l’ensemble des 10 planches. Ensuite, il devra également choisir les deux planches qui lui déplaisent le plus.  Ici, il tente de recueillir des précisions sur les réponses précédentes ainsi que sur le vécu du sujet.

Analyse des résultats

Dès que toutes les étapes sont terminées, le clinicien procède à l’analyse de l’ensemble des réponses données en l’absence du sujet. Dans cette perspective, il utilise une feuille de dépouillement qui lui servira de trame. Puis, une fois qu’il ait terminé, il fera part de son analyse à son sujet de manière bienveillante et empathique. Ici, il devra surtout savoir communiquer dans une visée constructive.

Il faut savoir que le test du Rorschach est un outil d’évaluation psychologique de type projectif. En ce sens, il sollicite la sensorialité, les capacités projectives ainsi que l’inconscient à travers l’interprétation libre des planches. Ainsi, il n’y a ni bonne ni mauvaise réponse. Toutefois, certaines réponses sont des indices de l’adaptation de la personne à la réalité objective et de son adhésion à la pensée commune.