Le rédacteur en chef de « We Demain » était le convive de France Info pour parler de l’avenir de la France. Vraisemblablement, les données des experts sur le réchauffement climatique sont inquiétantes. Dans quels coins sera-t-il encore possible de « bien vivre » en France en 2050 ?

La France de 2050, l’heure du réchauffement climatique


Selon le reportage de We demain, c’est peut-être cette année que la France connaitrait pour la dernière fois un climat tempéré. À cause du réchauffement climatique, certaines régions vont devenir très hostiles. Apparemment, le sud de la France, que les touristes adorent, est en train de se détériorer. En été, la température a atteint les 46 °C. Donc en 2050, cela pourrait atteindre les 55 °C. Une véritable fournaise pour tout le monde entier.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par We Demain (@wedemain)

En effet, la météo est l’un des indices qui nous indiquent qu’il y a un dérèglement sur le climat mondial. Pour s’en rendre compte, il suffit de comparer celles de dix ans en arrière pour savoir à quoi s’attendre dans 10 ans. L’important maintenant c’est de réagir et limiter les dégâts. Toutefois, nos actions n’auront que très peu, ou aucun impact sur la réalité de 2050. De son côté, Antoine Lannuzel, est content de voir plus de prise de conscience vis-à-vis de ce phénomène.

Le réchauffement climatique, un phénomène qui s’accentue


Depuis plus d’une décennie, le phénomène du réchauffement climatique prend de plus en plus d’ampleur. Ainsi, comme bon nombre de pays dans le monde, même la géographie de la France va être bouleversée. Par conséquent, en 2050 certaines régions du pays vont être plus faciles à vivre que d’autres. Bien évidemment, chaque pays aura son lot de catastrophe naturelle comme la sécheresse les incendies, les tsunamis et bien d’autres encore. Il y aura aussi des canicules et de grandes tempêtes tropicales.

Le résultat du réchauffement se fait déjà voir en France surtout dans ces paysages qui changent de jour en jour. Des questions se posent aujourd’hui sur cette situation. La population pourra-t-elle s’adapter à tous ces changements ? Difficile à répondre, mais il faut rester réaliste, il est difficile de vivre sous une température de 55 ° C.

L’article de We Demain a été fait pour que les lecteurs réagissent un peu plus sur ce problème planétaire.