Le magazine France Dimanche rapporte Franck Dubosc catastrophé en voyant son bonheur part en fumée sous ses yeux. Dans ce sens, l’humoriste et acteur français de 58 ans évoque cet incendie qui ravage le sud-ouest de la France. En même temps, comme bon nombre de célébrités il ne manque pas de partager son ressenti avec sa communauté virtuelle.

Son bonheur part en fumée


En effet, Franck Dubosc catastrophé ne se retrouve pas dans cet état en raison des frictions avec son épouse.
Dans ce sens, l’humoriste et acteur français de 58 ans et la mère de ses enfants réussissent à surmonter leur crise.

Par ailleurs, cette fois il parle de la tragédie qui touche actuellement le sud-ouest de la France avec les incendies.
Notamment, le 17 juillet l’incendie touche les forêts jouxtant les plages le long de l’océan Atlantique et continue de s’agrandir.

Apparemment, la publication rapporte que ces flammes ont déjà ravagé plus de 20 000 hectares et provoquent 37 000 évacuations.

Un incendie qui ravage tout


En effet, le magazine people France Dimanche offre sa couverture à Franck Dubosc catastrophé pour cette semaine.

Dans ce sens, la publication rapporte que la destruction à 90% des cinq campings au pied de la dune du Pilat.
Apparemment, malgré la mobilisation des pompiers pour tenter de maitriser cet incendie hors norme dans le sud-ouest de la France.

Notamment, celui des Flots bleus, très connu du grand public dans le cadre de Camping, la trilogie de Fabien Onteniente.
Par ailleurs, le célèbre humoriste et acteur français de 58 ans interprète le personnage de Patrick Chirac.

Franck Dubosc catastrophé


En effet, comme beaucoup de monde qui ne manque pas de manifester leur réaction, Franck Dubosc se retrouve totalement sous le choc.
Dans ce sens, le célèbre humoriste et acteur français de 58 ans évoque ce drame sur sa page Twitter.

Apparemment, le papa de Milhan et Raphaël décide de poster une photo de son personnage pour rendre hommage.
Notamment, il écrit avec cette photo partagée sur les réseaux sociaux, aujourd’hui Patrick Chirac pleure.

En même temps, il ne manque pas de mentionner tous mes amis, campeurs, Girondins et surtout les pompiers pour les encourager.