Récemment, Frédéric Boulay de Scène de ménages était conduit aux urgences suite à un accident ménager. On vous donne plus de détails.

Une mini-série à succès


Depuis 2006, Scène de ménages cartonne plein sur M6. En effet, elle réussit à rassembler des millions de téléspectateurs chaque soir. Dans ce sketch, on a plusieurs couples à personnalité différente et haute en couleur, mais surtout de tranche d’âge différente. Ils sont toujours confrontés à des problèmes de couples. Ces derniers qui par la suite transforment leur journée en une histoire remplie d’humour.

Ce concept unique et sans précédent de Scène de ménages a tout de suite gagné le cœur des téléspectateurs. Ajoutés à cela, les partages des épisodes cultes de la série sur les réseaux sociaux font leur succès fulgurant.

Face à la réussite de Scène de ménages, ses producteurs ne voulaient pas stopper sa diffusion sur le six, mais aussi les tournages avec la crise sanitaire. Pour cela, elles ont tout fait pour que les conditions lors des tournages respectent les mesures barrières pour réaliser un nouvel épisode.

Frédéric Boulay de Scène de ménages admis aux urgences


Malgré cela, un acteur de la mini-série était contraint de faire face à une terrible situation. Frédéric Boulay qui incarne le rôle de José, un mari de cinquantaine a vécu une situation très étonnante. Il y a quelques semaines, l’acteur émérite de Scène de ménages a été hospitalisé en urgence.

Pour cause, un simple accident « stupide » comme le révélait le principal intéressé. D’ailleurs, la raison pourrait même fait l’objet d’une blague, car elle est trop surprenante. D’après le rapport de Voici : « Alors que Frédéric Boulay avait débranché le fer à repasser, il a nonchalamment posé sa main dessus pour vérifier qu’il avait refroidi, ce qui n’était pas le cas et à entraîner une brûlure ». Mais selon le tabloïd, il n’y a eu plus de peur que de mal.

Face à la situation, José de Scène de ménages a été conduit en urgence à l’hôpital pour soigner sa blessure. Mais visiblement, il en faut plus pour qu’il perde son sens de l’humour. En effet, il avait souligné qu’il « ne perdait pas les bonnes vieilles habitudes ».