Gabriella et Jacques ultra protégés se retrouvent dans cette situation éprouvante en raison de l’absence de Charlène de Monaco. Dans ce sens, les héritiers du trône monégasque souffrent le martyre pendant que leur maman lutte contre sa maladie. En même temps, la première dame monégasque reste pendant plusieurs mois loin de ses jumeaux actuellement âgés de 7 ans.

Gabriella et Jack ultra protégés


En effet, le magazine Ici Paris rappelle les jumeaux Gabriella et Jacques ultra protégés comme l’huile sur le feu.

Dans ce sens, la publication se penche sur ce sujet dans sa parution en date du 20 juillet dernier.
Notamment, pendant que la princesse Charlène de Monaco se retrouve coincée en Afrique du Sud pendant plusieurs mois.

Apparemment, en raison de son infection de la sphère ORL qui lui vaut deux interventions chirurgicales et un long séjour à l’hôpital.
Par ailleurs, cette longue absence de l’épouse du prince Albert faute de sa maladie affecte profondément leurs jumeaux.

Une situation éprouvante


Par la suite, le retour de la maman de Gabriella et Jacques ultra protégés ne se déroule pas comme prévu.

Dans ce sens, à peine rentrée sur le Rocher la princesse Charlène de Monaco part à l’étranger pour une thérapie.
Apparemment, l’épouse du prince Albert de Monaco face à une dépression se retrouve de nouveau isolée en Suisse.

Plus tard, après quelques mois de traitement, elle retourne au pays mais reste quelques semaines à Roc Agel.
Notamment, l’ancienne tueuse des bassins ne reçoit que de très rares visites de ses jumeaux dans ce domaine agricole.

Impact de l’absence de Charlène de Monaco


En effet, ce très long moment d’absence de la princesse Charlène de Monaco représente pour le couple des expériences difficiles.
Dans ce sens, Gabriella et Jack se retrouvent constamment surveillés comme le palais redoute l’impact de cette absence de leur maman.

En même temps, le prince Albert de Monaco reconnait qu’avant le rétablissement de son épouse il y a un long chemin.
Par ailleurs, le palais princier rétorque à l’affirmation du magazine Bild concernant une éventuelle thérapie.

Notamment, l’ancienne tueuse des bassins n’aurait suivi aucun traitement, une affaire à suivre.