Proche de la cinquantaine, l’humoriste et comédien Gad Elmaleh passe sa vie seul après plusieurs échecs en amour. À l’occasion de la sortie de son album « Dansez sur moi », des reprises de Claude Nougaro, il a développé des confidences auprès de « Paris Match ». Certaines d’entre elles concernent particulièrement sa rencontre avec son ancienne compagne Charlotte Casiraghi.

Un sacré coup de foudre


Apparemment, Gad Elmaleh n’a toujours pas trouvé une compagne pour le restant de sa vie. Parmi ses grandes histoires d’amour, le grand public se rappelle surtout de celle avec Charlotte Casiraghi. Il s’agit de la fille de la princesse Caroline de Monaco. À l’approche de ses 50 ans, à célébrer le 19 avril 2021, le célèbre humoriste a ainsi accepté de révéler sa romance avec Charlotte Casiraghi. On redécouvre notamment l’histoire de leur rencontre. Cela s’est effectivement passé en 2011 pendant une invitation à prendre un café chez leur amie commune, Virginie Coupérie.

« Charlotte était là, je suis tombé amoureux », jure-t-il pour témoigner de son réel coup de foudre. Leur histoire dure par la suite jusqu’en 2015. Le couple a d’ailleurs donné naissance à un petit garçon appelé Raphaël. Ce dernier est né à Monaco le 17 décembre 2013. Le comédien assure sans doute être « un 4×4 social » à l’aise sur tous les terrains. Il a alors découvert sur le Rocher « un autre univers ». Par ailleurs, il s’agit bien au contraire d’un point de rigidité ou de méfiance à son égard.

Gad Elmaleh à l’égard du clan Monaco


Sans hésiter, Gad Elmaleh reconfie avoir été accueilli chaleureusement par le clan d’Albert de Monaco II. Selon lui, ce dernier serait « très bon imitateur » tandis que son ancienne belle-mère, la princesse Caroline serait elle « très drôle, fine et élégante ». D’ailleurs, il disait à 20 minutes : « On m’a toujours très bien accueilli. Tout a toujours été cool et harmonieux avec tout le monde ». De par son histoire avec Charlotte, il poursuit dans Paris Match : « Charlotte (…) elle n’a pas de titre princier, ça facilitait les choses. »

À Monaco, il était à la fois observé, appris et retenu de cette expérience matérielle pour ses spectacles sans jamais trébucher dans la méchanceté gratuite. D’ailleurs, lui aussi a bien accueilli son ex dans son monde. Sa maman Régine a particulièrement été fière de l’avoir comme belle-fille. Étant taquin, Gad Elmaleh lui a même un jour fait croire que sa mère songeait de porter un diadème en son honneur pour la recevoir à dîner.