Garou partage une mauvaise nouvelle dans le cadre d’une interview accordée à Nikos Aliagas, il s’agit de la disparition de son mentor. Dans ce sens, ce drame affecte profondément le chanteur canadien de 50 ans qui décide d’ouvrir son cœur comme jamais. En même temps, il vient tout récemment d’évoquer un autre drame qui a failli lui couter la vie en 2001.

Garou mauvaise nouvelle


En effet, Garou partage une mauvaise nouvelle en évoquant ce fameux drame dans le cadre de l’émission En Aparté.

Dans ce sens, le chanteur canadien se confiait comme rarement sur ce tragique accident de 2001 au mois d’avril dernier.
Apparemment, il a vu sa vie défiler devant ses yeux, et réfléchis des trucs techniques et des calculs mathématiques.

Notamment, sur les six secondes, les deux englobent des heures de réflexions et les quatre autres se dédiaient à sa fille.
Autrement dit, l’artiste se demandait ce qui va se passer dans la vie de cette petite qui va bientôt naitre s’il meurt.

Il vient de décéder


Actuellement, Garou partage une mauvaise nouvelle concernant la mort qui frappe de nouveau à sa porte.

Dans ce sens, il s’agit de la disparition de son mentor, l’une personne des plus importantes dans sa vie.
En effet, le chanteur canadien de 50 ans confie avec un air triste à Nikos Aliagas « Il vient de décéder ».

Notamment, dans le cadre d’une interview à paraître ce jeudi 1er décembre dans le magazine Gala.
Apparemment, l’artiste rajoute que son mentor l’a appelé juste avant son départ, il y a dix jours, cet appel l’a énormément touché.

Les confidences de Garou


En effet, le célèbre chanteur canadien de 50 ans se montre toujours très discret et réservé sur sa vie privée.

Dans ce sens, Garou vit en exil dans les Cantons-de-l’Est, dans le sud du Québec avec sa petite famille.
Apparemment, ces cantons constituent son havre de paix où il profite de la montagne, la forêt, et du lac au bout du quai.

Néanmoins, l’artiste émérite n’hésite pas à exprimer son chagrin et espère que son mentor reviendra auprès de lui comme maître Jedi.
Notamment, Garou affirme tout ému « On l’appelait : L’avocat des stars, la star des avocats ».