Dans leur parution du 23 février dernier, bon nombre de journaux avaient annoncé la mise en examen de Gérard Depardieu. En effet, une comédienne avait porté plainte contre lui pour des faits qui remontaient à 2018. Après avoir été classée sans suite, l’affaire a été rouverte aujourd’hui. Toutes les preuves incriminantes l’acteur s’accumule comme les vidéos de surveillance et les textos qu’il avait échangés avec sa victime.

Gérard Depardieu, dans une mauvaise posture vis-à-vis de la justice


C’est Le Parisien qui dévoile les éléments essentiels pour la suite de cette affaire. Vraisemblablement, la demeure de Gérard Depardieu à Montparnasse est truffée de caméras de surveillance. Pourtant elles ne couvrent pas la chambre à coucher, mais il se peut que l’on voie l’acteur et sa victime se parler dans son salon. Il y a aussi l’acteur qui met sa main sur elle et par la suite ils montent à l’étage. Les images dateraient du 7 août 2018 et il s’agit de la première date d’agression dénoncée par la plaignante. La seconde aurait eu lieu le 13 août suivant. D’après Gérard Depardieu, sa relation avec la jeune comédienne est consentie. Pour cela, il était donc libre et sans contrôle judiciaire.

Alors que pour sa part, la jeune femme parle de déni et de sidération qui l’aurait conduit à retourner chez son supposé agresseur. C’est en évoquant les faits avec ses proches qu’elle a eu conscience de ce qui s’est réellement produit. Que l’affaire soit rendue publique n’est pas vraiment au gout du monstre sacré du cinéma français. Son avocat, maître Hervé Temime, rappelle que la présomption d’innocence existe encore. De plus, malgré l’ampleur de cette affaire, il faut laisser la justice faire son travail.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Yahoo Pop (@yahoopopfr)

Des faits dramatiques qui salissent la réputation du comédien


Pour la prochaine étape de l’enquête, il y aura une confrontation entre la plaignante et le supposé agresseur. Toutefois, personne ne sait ce qui s’est vraiment passé entre les deux personnes. Toutefois, toutes les preuves de cette affaire ont déjà été remises à l’instruction. En effet, sur les images, on aperçoit leur rapprochement. Mais on ne pouvait pas apercevoir le fait que Gérard Depardieu a eu une emprise sur la jeune femme. Par conséquent, la justice doit entendre les deux parties pour pouvoir prendre une décision. Cependant, les parties concernées ne sont pas ravies que cette histoire ait fait la Une de plusieurs médias. Effectivement, leur nom aurait dû être maintenu secret. Apparemment, l’opinion publique tient déjà coupable Gérard Depardieu pour les faits qui lui sont reprochés.