Un très grand fan des bleus, à chaque match Gilles Bouleau ne peut s’empêcher de se comporter tel un Marsupilami. Dans le cadre d’une interview accordée à Télé 7 Jours, le journaliste avoue fièrement cette passion pour l’équipe de France. Dans ce sens, il parait évident qu’il apprécie également l’attaquant, la grande star et atout de cette équipe Kylian Mbappé.

Gilles Bouleau agit comme un Marsupilami


En effet, le grand journaliste de chez TF1 s’affirme en tant que très grand fan de l’équipe de foot de France.
Par conséquent, un des innombrables admirateurs du célèbre Kylian Mbappé, ce jeune footballeur à franc succès au poste d’attaquant.

Dans ce sens, sur Télé 7 Jours il nous confie « une écharpe des Bleus trône dans mon salon».
Notamment, une manière de démontrer à quel point il supporte notre équipe nationale dans le football.

Apparemment, à chaque match des bleus et depuis toujours, Gilles Bouleau ne peut s’empêcher d’agir comme un Marsupilami.

Kylian Mbappé touché par cette déclaration


Par conséquent, cette révélation amusante et quelque peu étonnante ne manquera pas de plaire à l’équipe et particulièrement Kylian Mbappé.
Notamment, ce soutien incontestable de Gilles Bouleau pour cette équipe qu’il prévoit de laisser à la fin de la saison.

Dans ce sens, le jeune footballeur qui a su se démarquer par ses performances s’apprête à réaliser son rêve d’enfant.
Evidemment, ce but ultime depuis sa tendre enfance d’intégrer le Real de Madrid pour lequel il avait travaillé si fort.

Néanmoins, nous continuerons d’admirer les prouesses du présumé amoureux d’Emma Smet malgré tout, un brillant attaquant qui travaille sans relâche.

Gilles Bouleau met un point sur la mission des journalistes


Parallèlement, malgré son comportement tel un marsupilami devant l’équipe de France, Gilles Bouleau respecte l’étique par rapport à son travaille.
Notamment, il avait profité de ce passage sur Télé 7 Jours pour évoquer un sujet qui concerne particulièrement le journalisme.

Dans ce sens, face à la multitude d’informations que peut facilement se procurer sur la toile, les journalistes doivent analyser.
En effet, la trop grande liberté d’expression arrive dans la plupart des cas à transformer la réalité selon notre perception.

Par conséquent, « à nous, journalistes, de nous en tenir à relater les faits de manière irréprochable » avait-il vivement mentionné.