Gims a posté une vidéo qui a vite fait le tour de la toile et qui est vite devenue virale. Ce n’est pas tant la vidéo mais plutôt ce qu’il a déclaré qui a vraiment choqué plusieurs personnes. En Italie, l’ancien membre des sexion d’assaut est traité de rappeur islamiste.

Cette vidéo qui fait tabac


Alors qu’il avait une idée qu’il pensait juste défendre, Maître Gims est désormais traité de rappeur islamiste en Italie. Il ne se doutait pas une seule seconde que cette vidéo allait avoir autant de conséquences et se retrouve au fond du trou.

Gims a déclaré dans la vidéo que le nouvel an n’avait rien à voir avec leur religion, c’est-à-dire l’Islam. Un média italien a même nommé un de ses articles l’attentat du rappeur islamiste.

Cette exigence de Maître Gims qui passe mal


Maître Gims voulait qu’on arrête de lui souhaiter la bonne année, ainsi que joyeux anniversaire. Sur Instagram, là où il est le plus suivi, il a posté cette vidéo pour mettre au clair ses souhaits ainsi que ses raisons.

Il visait surtout ses fans musulmans, c’est-à-dire les fans qui avaient la même religion que lui. Le rappeur affirmait que ces vœux-là ne faisaient pas partie de leurs convictions. Cependant, il affirme aussi qu’il fallait respecter les fêtes qui n’étaient pas les leurs.

Une réaction d’une ministre


Marlène Schiappa a vite montré ses griffes et s’en est prise au rappeur. Comme elle est chargée de la Citoyenneté, elle s’est sentie responsable et impliquée, surtout contre la radicalisation et le séparatisme.

La ministre a déclaré que pour savoir cohabiter, il fait commencer par les choses qu’on trouve parfois communes et anodines. Même Valérie Pécresse, que Gims a soutenue pour les élections régionales qui se sont déroulées en Ile-de-France s’est adressée au rappeur.

Elle déclare qu’elle était déçue mais après que le rappeur a présenté ses excuses.