Le magazine Public a exposé Gims et son refus de nationalité rendu public. La nationalité du chanteur Maitre Gims est déclinée à une période et la cause de cette polémique a été divulguer par le magazine Closer. La source de ce rejet pour l’administration est en fait fausse.

Un seul homme et deux mariages


Le Magazine « Closer » a révélé que la raison de refus était que Maître Gims se serait marié avec deux femmes. Une bigamie qui aurait mené à la source de rejet de sa nationalité française au talon de rappeur.

Etant marié en 2009 avec sa première femme au Maroc, il a dit oui après en 2015 avec sa femme actuelle. De l’intox, selon le proche du rappeur dans le Parisien où il a mis l’honneur ce dimanche 23 janvier.

Maître Gims, toujours pas marié avec Dem Dem


Gims est présumé ne jamais être divorcé de sa première femme avec qui il a eu ses premières enfants avant la rencontre de sa femme actuelle Dem Dem.

Selon une proche du couple, il ne s’est jamais marié avec sa femme actuelle, « ni dans une mairie ni dans une mosquée ». Les lecteurs qui suivaient de près l’histoire ne se sont pas fiés à cette version.

Un ancien ministre de l’Intérieur a précisé la véritable raison de ce refus de nationalité déposée en 2017.

Un ministre tire au clair cette avec Gims et son refus de nationalité


Selon lui, il s’agissait de défaillance de règlement d’amendes pour « des délits routiers et son incapacité à établir en France. Le centre de ses intérêts matériels, notamment professionnels, et de ses liens familiaux ».

Le célèbre chanteur de rap réside au Maroc depuis des années. Cela malgré le fait qu’il soit arrivé en France à l’âge d 2 ans.

La bigamie n’est pas donc la seule raison pour laquelle la nationalité a été refusé. Il y aurait des échanges entre les avocats de Gims et le ministère de l’Intérieur. Il précisait des points administratifs.

De ce fait, cette histoire de bigamie n’est autre qu’une autre intox autour du chanteur.