Google propose désormais le chiffrement de bout en bout pour les mails. Un système pour l’instant réservé aux clients professionnels de la firme.

Google renforce la sécurité de Gmail

Google essaye de restreindre au maximum son accès aux données personnelles des utilisateurs. La marque a donc fait un grand pas en avant dans cet objectif d’après une note écrite sur son blog officiel.

En effet, Gmail bénéficiera désormais d’un système de chiffrement de bout en bout pour empêcher que les contenus de la messagerie soient vus et récoltés par des tiers. Désormais, seuls l’envoyeur et le destinataire des mails pourront lire le contenu des messages. Mais attention, ce système n’est pas encore accessible à tout le monde.

Qui peuvent bénéficier de ce système de chiffrement de bout en bout ?

Pour l’instant, seuls les clients professionnels utilisant Gmail ont accès à ce système. Plus spécifiquement, il s’agit des clients Google Enterprise Plus, Education Plus et Education Standard. Il faut par ailleurs qu’ils soient abonnés à Google Workspace. À partir de là, les entreprises ou utilisateurs éligibles peuvent générer le chiffrement. Ils doivent pour cela passer par un logiciel de gestion de clés externes.

Ils verront ainsi apparaître « Chiffrement additionnel » dans la fenêtre de composition des mails. En cliquant dessus, les utilisateurs activeront le système de chiffrement de bout en bout, empêchant qui que ce soit d’autre de lire le contenu des e-mails ou les pièces jointes à celle-ci. Toutefois, l’en-tête, l’objet et la liste des destinataires des messages restent visibles.

Le chiffrement de bout en bout va-t-il affecter la récolte de données de Google ?

Google a beau être une multinationale de renom, une bonne partie de ses revenus viennent de la publicité. Et pour personnaliser les publicités au maximum, la récolte des données personnelles des utilisateurs est cruciale. Toutefois, ce système de chiffrement de bout en bout empêchera même la marque d’accéder à ces informations. C’est d’ailleurs l’objectif qu’ils s’étaient fixé : offrir plus de sécurité aux données des usagers.

Pour recueillir des informations sur les clients, Google se concentrera désormais sur des métadonnées liées aux habitudes de consommation. Ainsi, la firme établira un profil publicitaire à partir des heures de connexion ou du type d’appareil utilisé. Elle croisera ensuite ces données avec celles d’autres services comme Google Chrome ou Google Maps. Ainsi, la multinationale évite la manipulation des données personnelles des clients.