Malgré son bonheur suite à sa relation avec Fabien Galthié depuis six mois, les réseaux sociaux rendent Helena Noguerra agacée. Dans ce sens, la chanteuse et comédienne se retrouve face au même combat que Patrick Bruel pour usurpation d’identité. Cependant, la maman de Tanel Derard décide de garder le silence et rester discrète à l’inverse de l’artiste qui s’exprime.

Helena Noguerra agacée


En effet, une autre personne tente de se faire passer pour la star de la série Clem sur les réseaux sociaux.
En d’autres termes, Helena Noguerra agacée se retrouve face à une usurpation d’identité de la part d’un internaute, un arnaqueur.

Dans ce sens, la comédienne affirme sur Instagram qu’il s’agit d’un faux-compte pour prévenir toute sa communauté virtuelle de l’usurpation.
Par ailleurs, la compagne du boss de l’équipe de France de rugby confirme que son compte dispose d’une pastille bleue.

En même temps, Patrick Bruel dans le même combat ne se contente pas d’une publication pour exprimer son mécontentement.

Dans le même combat que Patrick Bruel


En effet, le chanteur tout comme Helena Noguerra agacée ne cesse de répéter et réitérer devant sa communauté de rester attentif.
Dans ce sens, les faux-comptes prennent de l’ampleur chaque jour un peu plus dans le but de soutirer de l’argent.

Notamment, ces arnaqueurs engagent la conversation se servant de l’identité usurpée et finissent toujours par demander de l’argent.
En même temps, si la compagne de Fabien Galthié décide de garder le silence face à cette affaire, Patrick Bruel ne veut pas se laisser faire.

De plus, sa jeune compagne de 28 ans travaille dans le domaine de la communication, un sujet qui lui tient à cœur.

La déclaration de Patrick Bruel


En effet, le célèbre chanteur ne veut pas cesser de lancer des annonces pour prévenir son public de cette usurpation d’identité.
Dans ce sens, il déclare ouvertement que si quelqu’un se sert de son nom pour de l’argent, il ne s’git certainement pas de lui.

En même temps, il ne va pas non plus proposer des échanges d’objets ou autre activité à but lucratif.

Par ailleurs, il accorde une exception pour la cause de l’Ukraine, il effectue un appel aux dons pour les soutenir.
Notamment, il poste ces appels aux dons par le biais de son compte sur les réseaux sociaux Facebook et d’Instagram.