Après la mort de Johnny Hallyday en 2017, le conflit pour son héritage n’a cessé de faire rage. Pourtant cela a pris fin l’année dernière quand son clan a signé un accord.

Notant tout de même que cet accord vient plus de la veuve du taulier. C’est la raison pour laquelle, Laeticia Hallyday, Laura Smet et David Hallyday ont fait le choix de tourner la page. Ainsi, ils ont pu faire le deuil dans une sérénité incomparable.

Une guerre sans fin pour Héritage de Johnny Hallyday


Effectivement, David Hallyday avait déclaré vouloir retourner plus que tout la page de cette sordide histoire. De plus, le chanteur a fait don de sa part d’héritage à sa petite sœur. Laura Smet vient tout juste de donner naissance à son premier enfant.

« La rage, je ne l’ai qu’un tout petit peu. Cependant, il y a des blessures qui ne guérissent jamais. Ce qui est fait est fait et personne ne pourra défaire tout cela », a-t-il souligné auprès de l’hebdomadaire Télé Loisirs.

De son côté, Laura Smet a confié qu’entre elle et la veuve de son père, tout est déjà dit. Pour sa part, la comédienne a fait le choix de ne pas pardonner à Laeticia Hallyday qu’elle qualifie d’« odieuse ». « J’ai dû voir mon père depuis 5-6 ans avant son décès plusieurs fois en cachette. Chose n’était pas facile, ni pour lui, ni pour moi », a révélé l’actrice auprès de Paris Match.

Les rancœurs de Laura Smet envers sa belle-mère


« Lorsque mon père est mort, j’ai écrit cette lettre ouverte posthume, et croyez-moi, j’y ai bien réfléchi. De plus, durant plus d’un mois j’ai fait plusieurs tentatives pour entrer en relation avec Laeticia. Mais en vain », déclare Laura Smet. Effectivement, l’actrice de 36 ans est loin d’apprécier l’attitude de Laeticia Hallyday. Pour elle, sa belle-mère a franchi une ligne qu’elle n’aurait jamais dû franchir. Vraisemblablement, la mère de Jade et Joy a essayé de lui interdire de faire son au revoir à son père. Ainsi, Laura n’a pas pu faire ses adieux à Johnny comme elle le voulait. Chose qui est devenue une plaie béante pour la comédienne.

Cependant, la signature d’un accord lui est favorable, car elle ne veut plus se battre. De plus, à cette époque, elle allait devenir mère donc elle avait envie d’oublier toute cette histoire.