Le capitaine de l’équipe de France, Hugo Lloris serait en froid avec Karim Benzema. Il serait jaloux de l’attaquant du Real de Madrid. Un magazine people divulgue dans ses colonnes la raison de leur mésentente.

Hugo Lloris en froid avec Karim Benzema


Depuis la coupe du monde, l’équipe de France est mise à l’honneur dans les colonnes de plusieurs magazines people. D’ailleurs, chaque article relate du parcours des Bleus au Qatar et de leur défaite face à l’Argentine le 18 décembre dernier.

Cependant, les magazines L’Equipe et Le Parisien parlent d’un tout autre sujet : des frictions entre les membres de l’équipe de France.

Benjamin Pavard aurait eu des différends et s’est embrouillé avec plusieurs joueurs français et avec le sélectionneur Didier Deschamps. Ce serait d’ailleurs l’explication la plus probable de sa mise à l’écart à la coupe du monde 2022.

Cependant, une autre rumeur vise deux autres membres de l’équipe de France. Hugo Lloris serait en froid avec Karim Benzema. Le gardien de but français serait apparemment jaloux du compagnon de Jordan Ozuna.

La raison de leur friction dévoilée


Rien ne va entre Hugo Lloris et Karim Benzema. L’épouse de Marine reprocherait à l’attaquant du Real de Madrid d’en faire trop pour attirer les feux des projecteurs sur lui. Il parait qu’il fait obstacle à son aura de capitaine.

En revanche, Vincent Duluc, un journaliste de l’Équipe a affirmé le contraire sur sa page Twitter. Il n’a pas mis en doute l’importance de Hugo Lloris et son rôle au sein de l’équipe de France. Pour prouver sa théorie, il se base sur le parcours des Bleus durant la coupe du monde. Pour mémoire, le gardien de but français a permis à son équipe d’accéder à la finale en 2016, 2018 et 2022. En effet, il serait un immense gardien qui a su s’imposer dans les grands tournois.

Un talent exceptionnel qu’il ne faut pas oublier. D’ailleurs, il se classe également parmi les meilleurs gardiens de but. De son point de vue, les spécialistes de tirs au but ne seraient pas toujours de grands gardiens. Le journaliste explique en donnant un exemple précis. Il cite entre autres Martinez qui a à son actif 150 sélections à Aston Villa et Landreau.