Le départ précipité du prince Harry et de Meghan Markle pour Los Angeles aurait été causé par une humiliation amère de la part de prince William. En effet, la réconciliation entre les deux frères ne serait pas encore près d’arriver de sitôt.

Retour précipité du duc de Sussex à Los Angeles

Le départ précipité de Meghan Markle et du prince Harry de Londres ne serait pas dû au hasard. Selon la version officielle, le couple serait rapidement reparti à Los Angeles pour retrouver leurs enfants, Archie et Lilibet. Pourtant, ce ne serait pas la seule raison de leur envol. En réalité, ils auraient fait face à une terrible humiliation de la part de la famille royale.

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’aucun pas vers la paix n’a été entamé entre les fils du roi Charles. D’ailleurs, ce dernier s’opposerait également à toute initiative de rapprochement du duc de Sussex. Même durant les funérailles de la reine Elizabeth II, le prince Harry et sa femme ont été totalement ignorés. Ils ont presque été traités comme des étrangers au sein de leur propre famille. Cependant, leur humiliation irait encore plus loin que cela.

Humiliation amère pour le prince Harry et Meghan Markle

A part le fait de vouloir rejoindre rapidement leurs enfants, le duc et la duchesse de Sussex aurait quitté Londres avec précipitation pour une autre raison. Selon les précisions du magazine In Touch, le second fils du roi Charles aurait été ignoré par sa famille pour son 36ème anniversaire. En effet, il aurait fêté cet évènement ce 15 septembre dernier seul à Frogmore, au sein de leur résidence britannique. Cette dernière est située non loin du château de Windsor. Sa seule compagnie aurait été sa femme, Meghan Markle. 

Par ailleurs, toujours selon le magazine américain, qui reprend une information révélée par Sunday Time, le prince Harry n’aurait rencontré son frère William que par accident. D’après les médias, le prince de Galles était passé en voiture. Par la suite, il se serait résolu à brièvement baisser sa vitre pour voir son frère. Ainsi, il lui aurait souhaité un joyeux anniversaire à la volée et avec une froideur indescriptible.