Comme l’année se termine, la nouvelle loi de finances va bientôt être promulguée. En attendant, voici des changements liés aux impôts 2023.

On révise le barème des impôts 2023.


Ces dernières années n’ont pas été faciles pour les français. En effet, depuis l’arrivée de la pandémie, tout a changé. Le pouvoir d’achat a drastiquement diminué. Or, l’inflation fait rage. Ainsi, le gouvernement se doit de faire quelque chose.

C’est dans ce contexte qu’il a décidé de réviser le barème des impôts 2023. Ainsi, les différentes tranches de ces barèmes doivent augmenter de 5,4%. Il faut savoir qu’en 2022, on n’a eu qu’une hausse de 1,4%. Mais les taux d’imposition resteront néanmoins inchangés.

Ces changements en faveur des ménages

Pour pallier à l’inflation, certains changements ont été apportés pour l’année 2023. Ainsi, pour les impôts 2023, il y a un peu de révolution. D’abord, concernant le prélèvement à la source, l’accès des contribuables à une baisse de leur taux a été facilité. En effet, la nouvelle loi de finances va le permettre.

Puis, il faut savoir que le crédit d’impôt pour la garde des jeunes enfants va subir une hausse. Cela concerne les contribuables qui font garder leurs enfants de moins de six ans à l’extérieur de leur domicile. Avant, ils bénéficiaient d’un crédit d’impôt de 50% dans la limite des 2300 euros. Mais, grâce à cette loi de finances 2023, ce plafond est rehaussé à 3500 euros.

De nouvelles règles pour cette nouvelle année

A part la promulgation de loi de finances de 2023, on attend également celle de la loi de finances rectificative de 2022. Ces deux lois énumèrent plusieurs règles que nous devons connaître. D’abord, l’imputation du déficit foncier sur le revenu global a été augmenté par cette loi de finances rectificative. En effet, elle passe de 10.700 à 21.400 euros. Il s’agit là d’un énorme changement.

D’ailleurs, cette mesure s’applique aux bailleurs qui engagent des travaux de rénovation énergétique pour un logement estampillé « passoire énergétique ». Mais concernant les impôts 2023, la loi de finances 2023 nous réserve des surprises. Par exemple, le taux moyen ainsi que le taux marginal d’imposition seront communiqués aux contribuables.