Samedi soir, la France a élu sa nouvelle Miss. L’heureuse gagnante est une jeune femme de 18 ans du nom d’Indira Ampiot.

Indira Ampiot sacrée Miss France

Chaque année, les jeunes femmes se bousculent pour participer au concours Miss France. L’année dernière, celle qui a gagné ce tournoi était Diane Leyre. En effet, cette dernière fut la Miss France 2022. Mais comme l’année touche à sa fin, il est temps pour elle de passer la couronne à son successeur.

Ainsi, la couronne passera d’une Miss à l’autre. Ainsi, pour l’année 2023, la personne qui portera le titre de Miss France est Indira Ampiot. Elle a été sacrée samedi denier sous les tonnerres d’applaudissements de la France entière. Née en 2004, Indira n’a que 18 ans et est étudiante en commination.

Cet épisode qui a traumatisé Indira Ampiot.

Du haut de ses dix-huit printemps, Indira Ampiot a déjà traversé bien des épreuves. Parmi elles, la plus difficile fut sûrement la perte de sa grand-mère. En effet, cette dernière rendit l’âme en janvier dernier. Cette dame a mené un combat de dix longues années contre une terrible maladie. Il s’agit du cancer. En effet, sa grand-mère luttait contre cinq cancer.

Durant ces dix années, Indira était là pour sa grand-mère. Ainsi, somme cette dame a bercé toute son enfance et son adolescence, il est normal que sa perte soit aussi déchirante. Mais pour la Miss France, il est hors de question que sa grand-mère meurt en vain. Ainsi, s’inspirant d’elle, la jeune femme a décidé de mener un combat pour soutenir les personnes atteintes du cancer.

Ce combat de la nouvelle Miss France.

Lorsqu’une personne est atteinte du cancer, elle perd souvent confiance en elle. Ainsi, certains ont tendance à dénigrer leur apparence et à même ne plus aimer leur propre corps. Mais pour la grand-mère d’Indira Ampiot, ce ne fut pas le cas. En effet, coquette depuis toujours, le cancer ne l’a pas empêché de se faire des mises en beauté.

D’ailleurs, elle était souvent accompagnée par sa fille et sa petite-fille. Cette dernière a donc clamé haut et fort qu’elle veut « aider les femmes atteintes du cancer à retrouver confiance en elles ». C’est pour cette raison qu’elle a décidé d’être la marraine de l’association Les Amazones Guadeloupe.