Lors de sa participation dans « Koh-Lanta », Inès Loucif avait confié qu’elle avait quelque chose à prouver. Aujourd’hui dans « La Villa des cœurs brisés », elle brise le silence et révèle son enfance traumatisante à cause de ses parents.

Elle fond en larmes à cause des horribles mots de ses parents


Après sa participation dans « Koh-Lanta, L’ile des héros », Inès Loucif est devenue très active sur les réseaux sociaux. Actuellement, elle fait son retour à l’écran dans « La Villa des cœurs brisés ». Pour sa part, elle a participé à l’émission avec une problématique très originale et aussi particulière. Selon elle : « Je déteste qui je suis ». Pour cause, il y a des années de cela, ses parents l’ont rejeté. Dans le programme, elle se livre avec franchise sur cette histoire très déchirante.

Ayant intégré « La Villa des cœurs brisés », Inès Loucif a eu sa première séance avec Lucie Mariotti, la coach du programme le jeudi 18 février. En se regardant dans le miroir, elle se dit voir « une mâchoire carrée ». Puis, elle fond en larmes. Très touchée, elle explique « Je revois encore les mots de ma mère ». Ce n’est qu’à la fin de la séance que la coach lui propose d’écrire sur papier les critiques de ses parents envers elle. Mais aussi, de leur rendre le mal qu’ils lui ont fait.

Inès Loucif se lâche dans « La Villa des cœurs brisés »


On est le 22 février quand Inès Loucif va faire son deuxième coaching dans « La Villa des cœurs brisés ». À l’occasion, l’infirmière lui donne alors le fameux texte. Sur son carnet, il était écrit : « Tu n’es pas ma fille, tu ne ressembles à rien ». Une des horribles phrases que son père et sa mère lui ont lâchées. Effectivement, elles ont marqué à vie la jeune femme. Pire encore, elles ont eu une influence sur son enfance. La ravissante brune déplore : « J’ai grandi, mais pas de la bonne manière, je pense ».

En révélant cette horrible histoire de sa vie, la jeune femme fait un pas en avant pour pouvoir vivre en paix. Mais Lucie lui demande d’écrire sur le mur les mots qui l’ont détruite et qui ont marqué son existence. Elle avait écrit : « Les mots que je décide d’écrire sont les mots principaux qui m’ont détruite, qui m’empêchent d’avancer. Et c’est ceux que j’ai entendus le plus surtout. J’ai mal, j’ai honte, j’ai de la peine. Et je n’ai qu’une seule envie quand je les vois écrits ces mots, c’est de les enlever».

Certes, cet exercice de la coach était difficile et douloureux pour l’ex de Tristan, mais il était plus que nécessaire pour pouvoir avancer. Espérons qu’après le début du tournage de « La Villa des cœurs brisés », Inès a retrouvé la paix en elle et est apaisée.