En raison de la forte inflation, de nombreux produits sont touchés par les fortes hausses de prix. A l’approche des fêtes de fin d’année, le cabinet NielsenIQ a fait une étude sur la hausse des prix de grande consommation. Par la suite, les experts ont conclu que de nombreux produits ont largement dépassé la barre symbolique de 10 %.

Les produits touchés par les fortes hausses de prix

D’après une étude menée par le cabinet NielsenIQ, de nombreux produits sont impactés par l’inflation. Cette liste de produit a connu une hausse de 10 % de janvier à novembre 2022 à cause de la forte inflation.

En haut du podium se trouve les abats, la charcuterie, la viande et la volaille surgelés avec une hausse de 29,34 %.

Il y a également l’essuie-tout qui a connu une augmentation de 25,78 %. Le papier hygiénique a augmenté de 20,56 %.

Quant aux pâtes alimentaires, la hausse est annoncée à 20,3 %. Le prix de l’huile a également fait couler beaucoup d’encre. Il a connu une flambée de 20,2 %.

Concernant, le beurre, la crème fraiche, la graisse et la margarine, leur tarif a également connu une augmentation. Ils sont désormais vendus 17,64 % plus cher.

En outre, l’inflation a touché les produits du quotidien. En effet, les œufs en vente à plus de 16,23 %, les légumes en conserve, plus 15,54 %.

La flambée de prix concerne également le pain, la pâtisserie et les viennoiseries avec 15,05 %.

Les aliments pour les animaux de compagnie ont également été touchés par l’inflation avec 14, 65 % d’augmentation.

NielsenIQ constate que les plats cuisinés tout prêts surgelés ont connu une augmentation de 14,6 %. Quant au riz, il est vendu à 14,24 % plus cher.

Les repas de fin d’année touchés par l’inflation


Le prix des repas de fin d’année va connaitre également une hausse. En effet, le prix de la charcuterie, de la viande et de la volaille du rayon des surgelés connait une augmentation de 29,34 %.

Les amateurs de foie gras vont devoir débourser plus. Ce plat emblématique des repas de Noël est mis à mal en raison de la grippe aviaire des élevages français. Ainsi, le foie gras frais voit son prix augmenter de 14,7 %. Pour le foie gras en conserve, ce sera de 11,7 %.

De nombreux plats de fêtes sont à la hausse. Le prix des escargots et des grenouilles est de 13,86 % plus chers en une année. Dans les rayons des poissons et des fruits de mer, on note une inflation de 12 %. Touché par l’inflation, le poisson fumé est vendu à plus de 10 %.

Quant aux boissons, le cabinet NielsenIQ souligne une hausse de 6,93 % de plus sur le champagne et 8,6 % pour le vin.

Pour les confiseries en chocolat, la hausse sera de 4,7 %.