Il y a quelques jours, les téléspectateurs de Touche pas à mon poste ont assisté à une salve cinglante entre Benjamin Castaldi et Sylvie Ortega. En effet, le chroniqueur de Cyril Hanouna a accusé cette dernière d’avoir fourni de la drogue à son défunt mari, Ludovic Chancel. Lui qui est décédé en 2017 suite à une overdose.

L’ambiance sur TPMP est palpable


Le moins que l’on puisse dire, ce jour-là, l’ambiance était électrique sur le plateau de TPMP. Pour sa part, Sylvie Ortega est venue sur l’émission pour parler de l’état de santé de sa meilleure amie, Loana. Cette dernière qui a été hospitalisée après une overdose de GHB.

Pour sa part, le magazine Closer avait indiqué dans sa publication que : « Sylvie Ortega s’est retrouvée sous les critiques des chroniqueurs de l’émission présentée par Cyril Hanouna sur C8. Dans un premier temps, Gilles Verdez a accusé la jeune femme d’utiliser Loana pour faire sa propre promotion ». Avant d’ajouter : « Par la suite, il a évoqué la mort de Ludovic Chancel, fils de Sheila et mari de Sylvie Ortega décédé en juillet 2017. Puis, Benjamin Castaldi a ensuite pris la parole. Très proche de Sheila, marraine de l’un de ses fils, le chroniqueur s’en est pris ouvertement à Sylvie Ortega ».

Très remontée contre Sylvie Ortega, Benjamin Castaldi n’est pas allé de main morte avec elle. Il lui a alors lancé : « Quand vous entourez les gens, en général, il y a du malheur qui se passe autour ». Avant de poursuivre : « Je ne veux pas vous enfoncer plus, mais vous faites beaucoup de mal autour de vous (…) Moi, ce qu’on me dit, c’est que vous avez écourté la vie de Ludovic en le fournissant en drogues comme on vous soupçonne de fournir de la came à Loana ».

Benjamin Castaldi sort ses griffes


Mais le père de quatre enfants ne s’est pas arrêté là. En effet, il a envoyé une lettre ouverte à l’agent de Loana. Dans laquelle, il a appelé Sylvie Ortega à arrêter immédiatement ses nombreuses insultes à son encontre. Benjamin Castaldi avait écrit : « Madame, vous croyez bon de courir les plateaux télé dans le but de m’injurier publiquement. Le présent mail a donc pour objet de vous rappeler que la loi punit les injures publiques par la condamnation à une amende de 12 000 euros, outre les dommages et intérêts ».

L’ex-animateur de Secret Story a poursuivi : « Même si je comprends votre attitude, que souffrant d’un manque de notoriété, vous tentez de faire parler de vous à tout prix. Y compris par des moyens illégaux, nous ne partageons pas du tout la même philosophie. À la moindre nouvelle injure et à quelques moyens que ce soient, je vais porter plainte. Enfin, vous comprendrez aisément que ce courrier ne contienne aucune formule de politesse ».

Pour sa part, l’agent de Loana, Sylvie Ortega a affirmé qu’elle n’a jamais insulté Benjamin Castaldi. Si l’on se remémore, sur le plateau de TPMP, le chroniqueur avait décidé de régler ses comptes à l’ex-belle fille de Sheila. Il lui a lâché en pleine figure : « Votre numéro de victime quand vous insultez les gens… Vous me traitez de fils de p*** sur vos réseaux, donc calmez-vous ! » Mais la réponse de la jeune brune était catégorique. Elle lui a répondu : «Vous, je ne vous parle pas». Affaire à suivre…