Comme d’habitude, Isabelle Morini-Bosc veut toujours dire la vérité, mais avec sa manière. Toutefois, ces dernières confidences risquent de causer des cauchemars à tous ceux qui l’ont entendu. Malgré qu’elle déteste se plaindre, elle a dû dénoncer le comportement de certains hommes durant toute sa carrière.

Une séance particulière dans TPMP


Dans TPMP, Cyril Hanouna a diffusé la partie censurée du documentaire de Marie Portalano. Une séquence qui a vraiment causé le désaccord au sein de son équipe. Malgré la venue de Pierre Mènès dans l’émission pour s’excuser, rien n’arrivera à convaincre la direction du groupe Canal+. Vraisemblablement, son contrat n’est pas encore renouvelé jusqu’à maintenant. Pour sa part, Isabelle Morini-Bosc n’arrive pas à y croire comment les choses ont empiré sur cette affaire. De plus, l’animateur de TPMP a rassemblé un maximum de témoignages de la gent féminine. Des témoignages qui sont loin d’arranger les choses.

Toutefois ce mardi 30 mars dernier, Baba va mettre le pied dans une fourmilière. En effet, trois membres de son équipe, dont Isabelle Morini-Bosc, vont faire des confidences poignantes sur une agression. Vraisemblablement, Tiffany Bonvoisin a aussi eu droit à des remarques déplacées de la part de Pierre Ménès. Pour Géraldine Maillet, ce serait plutôt PPDA qui a été son bourreau. Toutefois, les propos d’Isabelle Morini-Bosc en ont surpris plus d’un.

Des confidences d’Isabelle Morini-Bosc qui font froid dans le dos


Munie de son franc-parler habituel, Isabelle Morini-Bosc fait des déclarations surprenantes. « Ça m’est arrivé tout le temps ! Quand j’ai débuté, c’était un univers de mec » confie-t-elle. Tout le monde le sait, elle a plusieurs cordes a son arc : presse écrite, radio et maintenant télévision. Donc il est hors de question pour elle de se laisser faire. « Des écrivains qui vous proposent d’écrire un bouquin et donc de bosser sur le scénario ensemble… » commence-t-elle dans son récit.

Avant de poursuivre : « J’ai un patron de chaîne qui, à Cannes, est tombé sur moi et m’a mordu la lèvre. Il s’est précipité sur moi et la chaise a chaviré. Il voulait qu’on ait une liaison ». Curieux et abasourdi en même temps, Cyril Hanouna voulait en savoir plus et veut avoir plus de renseignements sur cette histoire. « Est-ce qu’il y a des moments où vous vous êtes sentie oppressée ? » demande l’animateur. C’est ainsi qu’Isabelle Morini-Bosc a relaté son agression. Quelque chose qu’on pensait impossible, à part dans les mauvais rêves.

« C’était une personnalité de l’extérieur »


« Quand le mec vous coince dans les toilettes oui. Quand il vous dit, tu ne sortiras pas d’ici tant que tu ne me fais pas une gâterie. C’était une personnalité de l’extérieur, il m’a suivi dans les toilettes. Il m’a dit maintenant va falloir être gentille…. C’était quelqu’un de connu » dévoile la chroniqueuse. Un grand silence a précédé ses révélations glaçantes d’Isabelle Morini-Bosc. Cependant, elle n’a pas divulgué l’identité de cet homme. Ce n’est pas qu’elle veut le protéger, mais elle refuse d’en faire une affaire d’état. En plus, elle sait se défendre face à ce genre de personne.

« Oh ben ça ne va pas être possible parce que si je me mets à crier on aura l’air de c**s tous les deux. Mais à l’arrivée c’est moi qu’on va aider » avait-elle répondu à cette époque à son assaillant. Des paroles qui ont étonné son ami Benjamin Castadi qui cachait son émotion derrière ses lunettes de soleil. « Tu devrais aujourd’hui être un étendard », lui balance-t-il. Un conseil qu’elle ne va pas suivre vu qu’Isabelle Morini-Bosc est têtue.