Pour une fois, Isabelle Morini-Bosc semble faible lors de son apparition sur le plateau de TPMP. De plus, la chroniqueuse portait même des lunettes de soleil. Découvrez les raisons de ce comportement.

La carrière fulgurante d’Isabelle Morini-Bosc


Pour son premier poste, Isabelle Morini-Bosc a travaillé dans la presse écrite. Dans les années 90, elle fait ses débuts sur RTL comme précurseuse. Par la suite, elle a réussi à percer en ayant un entretien avec une personnalité. On la voit très rarement à la télévision même si elle est nécessaire en coulisses. Michel Denisot comme Philippe Vandel saluent son professionnalisme. Pour Florian Gazan, elle devient également une précieuse collaboratrice. Toutefois, il a dû mettre fin à son programme, car ses téléspectateurs n’ont pas adhéré à son principe. C’est là qu’elle a fait la connaissance avec Cyril Hanouna. Ce dernier va totalement changer sa vie. Au début Baba va d’abord la convier sur le plateau pour donner son avis sur les actualités. Effectivement, avec le temps elle est devenue une chroniqueuse hors pair. Actuellement, elle est même capable de présenter un programme (presque) toute seule.

Pourquoi porte-t-elle des lunettes de soleil ?


Aujourd’hui, Isabelle Morini-Bosc fait partie de la grande famille de TPMP et BTP. Dernièrement, cette chroniqueuse a fait polémique quand Michel Zecler avait relaté son agression sur le plateau de Cyril Hanouna. En effet, tous les autres chroniqueurs étaient en larmes sauf elle. Ce n’est que le lendemain qu’elle a fourni des explications. Elle s’est aussi fait critiquer sur les réseaux sociaux pour avoir pris parti pour Roman Polanski. En effet, c’est rare de voir une victime se ranger du côté d’un prédateur.

Quand Isabelle Morini-Bosc est venue sur le plateau de TPMP avec des lunettes de soleil, Cyril Hanouna est surpris. Pour la première fois, il a en face de lui sa chroniqueuse en mode sombre. Pourtant, elle adore les couleurs vives et les bijoux fantaisie. Vraisemblablement, ces lunettes sont là pour des raisons médicales. Apparemment, elle souffrait depuis des mois, mais son opération était reportée à cause de la crise sanitaire.

« J’avais un muscle coincé dans un œil donc je suis contraint de faire l’autre aussi », déclare la chroniqueuse. Après son rétablissement, on aura droit aux beaux yeux d’Isabelle Morini-Bosc.