La chanteuse Françoise Hardy et le père de son fils Jacques Dutronc n’ont pas encore effectué les procédures du divorce. Il y a plusieurs années de cela, ils ont décidé de se séparer sans aucune friction et restent très fusionnels. La chanteuse avait révélé dans le cadre d’une émission en 2008 la façon surprenante dont elle nomme son époux.

Françoise Hardy révèle comment elle nomme Jacques Dutronc


Dernièrement, France 3 avait décider de mettre à l’honneur le travail de Mireille Dumas dans un documentaire sur ses émissions.
Notamment, le 26 novembre ils ont diffusé une compilation des confessions sur Bas les masques ou Vie privée, vie publique.
Dans ce sens, parmi les invités de la journaliste figurait la grande chanteuse Françoise Hardy qui avait participé en 2008.
Apparemment, durant son passage sur le plateau, Françoise Hardy se confiait par rapport à sa relation de couple avec Jacques Dutronc.
En effet, elle avait révélé ce jour là qu’elle appelait le père de son fils « mon futur veuf ».

Une séparation sans friction


Apparemment, à cette époque ils avaient déjà décidé de se séparer sans pour autant entamer les procédures du divorce officiel.
Par conséquent, aux yeux de la loi et la société ils restent jusqu’à maintenant liés par les liens du mariage.
En même temps, Françoise Hardy avait confié la raison de cette séparation dans le cadre de cette émission de Mireille Dumas.
Notamment, « il dissocie vraiment ce qui est en dessous de la ceinture de ce qui est au-dessus » affirmait-elle.
Par ailleurs, elle ne partage pas le même avis et après des années de vie commune, leur relation avait changé.

Françoise Hardy et Jacques Dutronc toujours en bonne relation


En même temps, malgré cette séparation Françoise Hardy et Jacques Dutronc entretiennent quand même une très bonne relation plutôt amicale.
Dans ce sens, l’été dernier la chanteuse évoque le sujet de cette relation « fraternelle » avec le magazine Gala.
Apparemment, elle ne souhaiterait pas quitter le monde avant son futur veuf comme elle ne pourra pas endurer cette perte.
Par ailleurs, cette artiste à franc succès musicalement parlant connaissait déjà la gloire du haut de ses 18 années d’existence.
De plus, la maman de Thomas Dutronc avait également écrit un ouvrage autobiographie Le Désespoir des singes paru en 2007.