Jane Fonda, l’actrice de renom a toujours été une célébrité impliquée. Elle s’engage dans divers combat mais celui de l’écologie reste sans conteste celui qui l’intéresse le plus. Elle participe d’ailleurs à toutes sortes de mouvements depuis le début de sa carrière.

Désormais, elle décide de se confier sur les mésaventures liées à ces manifestations. Il faut savoir que les arrestations sont monnaies courantes dans ce genre de combat. Leur fréquence est toutefois plus importante pour Jane Fonda qui se retrouve trop fréquemment face à la justice. Les détails dans les prochaines lignes !

Une nuit en prison change tout ?


Alors qu’elle manifeste à Washington concernant les changements climatiques, Jane Fonda est prise en grappe par les forces de l’ordre. Elle se retrouve alors en cellule, ce qui promet des anecdotes assez particulières. Ces dernières ont toutes été répertoriées dans son livre pour s’en souvenir facilement.

L’œuvre « What Cand I Do ? My Path from Climate Dispair to action » relate les faits les plus alarmants lors de cette nuit de folie. Malgré toutes les difficultés qu’elle a eues, l’actrice déclare avoir été chanceuse lors de cette expérience. En effet, les choses auraient pu être beaucoup plus délicates !

Blanche et célèbre, son atout ?


Dans son récit, Jande Fonda met en avant le fait qu’elle a été mieux traitée que les autres prisonniers à cause de sa couleur de peau. En effet, le fait qu’elle soit une personnalité blanche a beaucoup servi lors de cette expérience. Et pour cause, la question qu’on lui a posé à sa sortie était : avez-vous subi des abus sexuels ?

Une réponse par laquelle l’actrice répond par la négative. Toutefois, elle sait que tout le monde n’a pas ce luxe. Elle raconte notamment qu’elle « avait entendu un homme gémir toute la nuit ». De son côté, elle était surveillée par un garde toute la nuit.