Récemment, Faustine Bollaert a balancé un gros dossier sur Jean Dujardin en publiant une photo de lui complètement ivre. Sur sa page Instagram, l’animatrice n’a pas hésité à partager son intéressante trouvaille.

Gros dossier de Faustine Bollaert

Faustine Bollaert a tenu à partager une trouvaille particulière dans un boutique de déguisement avec sa communauté virtuelle. En effet, l’animatrice de « ça commence aujourd’hui » s’est saisie de son fil Instagram pour balancer un gros dossier sur Jean Dujardin. Il s’agit d’un masque sur lequel est collé le visage du mari de Nathalie Péchalat. Sur la photo, il semblait ivre et c’était vraiment amusant.

En fait, elle s’y rendait pour trouver un déguisement d’Halloween pour ses enfants. Alors qu’elle cherchait, elle est tombée par hasard sur le masque et a tenu à la partager. Selon ses propres mots : « Quand tu vas acheter un déguisement d’Halloween pour tes enfants et que….WTF ». Malgré elle, avec ce post, elle a alimenté la réputation de fêtard de Jean Dujardin qui d’ailleurs ne le cache pas.

Jean Dujardin complètement ivre

Jean Dujardin est connu pour adorer les fêtes bien arrosées. Même s’il ne le cache pas, il faut dire qu’il a été transformé par Nathalie Péchalat. En effet, il n’y a pas longtemps, l’acteur aurait été soumis à un régime sec. Selon ses confidences durant une interview accordée à Europe 1, il serait très serein avec sa réputation de grand fêtard. Malgré tout ce que l’on peut dire à son sujet, Jean Dujardin a tenu à souligner qu’il n’a jamais pris une seule ligne de coke de toute sa vie.

Cependant, il reconnait qu’il adore faire la bringue et boire des pots. D’après lui, c’est typique des Français et tout le monde adore ça. Par ailleurs, les rumeurs selon lesquelles il serait un alcoolique ne le toucherait pas le moins du monde. Pour lui, une fois qu’il a picolé, il aime bien les gens et cela lui suffirait largement.

Enfin, il a terminé en affirmant qu’il connaissait ses limites. En effet, une fois fatigué vers 7 heures du matin, il rentrerait directement chez lui et ne tomberait pas dans le piège du « continuer à boire ».