Un petit détail confirme pour Jean Dujardin une rancune tenace avec Alexandra Lamy à la suite de l’implosion de leur couple. Dans ce sens, il y a neuf ans les stars de la série Un gars, une fille décide de se séparer. Dernièrement, l’acteur oscarisé dévoile avec fierté sur Instagram le teaser de « Novembre » suscitant la réaction de ses collègues.

Jean Dujardin rancune tenace avec Alexandra Lamy


En effet, le couple emblématique décide de mettre un terme à leur relation après dix longues années de vie commune.

Dans ce sens, l’implosion de leur couple marque également la fin de leur collaboration pour « Un gars, une fille ».
Apparemment, cette séparation représente une étape douloureuse pour les deux stars du cinéma qui ne semblent pas en bons termes.

Notamment, un élément confirme pour Jean Dujardin une rancune tenace avec Alexandra Lamy après leur décision de se quitter définitivement.
En d’autres termes, l’acteur oscarisé décide de couper les ponts avec sa partenaire dans la série culte de TF1.

Un petit détail qui confirme tout


En effet, Jean Dujardin partage sur son fil Instagram le teaser de la dernière réalisation de Cédric Jimenez « Novembre ».

Apparemment, il s’agit d’une plongée au cœur de l’Anti-Terrorisme durant les 5 jours d’enquête après les attentats du 13 novembre.
Dans ce sens, de nombreuses célébrités ne manque pas de réagir face à cette publication, mais Alexandra Lamy reste silencieuse.

Notamment, le fait qu’ils ne se suivent plus sur les réseaux sociaux confirme pour Jean Dujardin une rancune tenace avec Alexandra Lamy.
Apparemment, après l’implosion de leur couple, ils décident de couper les ponts et évitent de commenter leurs projets respectifs.

Les confidences de Jean Dujardin


Par ailleurs, l’acteur oscarisé évoque ce projet dans le cadre de son passage dans Quotidien sur C8 le 28 septembre.

Dans ce sens, il revient sur le discours poignant de François Hollande après l’attentat du 13 novembre.
Apparemment, en soulignant le moment où il déclare « il y a de quoi avoir de l’effroi, d’être terrorisé ».

En même temps, c’est exactement le but des terroristes, des mots inspirants qui les pousse à concocter ce projet de film.
« Les gens du RAID et de la BRI racontent leur version et c’est assez impressionnant de sang-froid », raconte-t-il.