Il n’est absolument pas question pour Jean-Jacques Bourdin de corriger sa façon d’interroger, même s’il a été remis à sa place maintes et maintes fois. D’ailleurs, il paraît qu’il aurait même été renvoyé par sa direction suite à cela ? Info ou Intox ?

Eh oui, Jean-Jacques Bourdin serait actuellement dans de très mauvais draps suite à une interview particulière. On peut dire qu’il est tout simplement redoutable. Une fois le crucial accumulé, son œil plisse, puis il sourit, tout en se concentrant dans ses fiches. Eh oui, Bourdin sourit, abordant une mine apaisée de celui qui vient de faire un carton plein.

Tout simplement indigne d’être un journaliste


Bourdin n’a pas évalué l’étendue de sa question, son attitude en confirme. Et qu’à cet égard, il est souvent bénéfique de préparer à l’avance les questions que l’on formule et les répercussions qui peuvent en découler.

Fallait-il sourire, comme si tout cela n’était qu’une distraction sans autre ambition que de faire du tapage médiatique ? En effet, il avait déjà reçu un avertissement suite à cette question interprétée comme un dérapage sur les réseaux sociaux.

Une incroyable interview polémique sur BFM TV


Ce scénario date de quelques années. Bourdin avait demandé à un ex-ministre de la Justice, si le Premier Ministre d’antan, Manuel Valls était « sous influence juive ». Il se référait à la liaison de l’ancien participant à la mairie de Barcelone à Anne Gravoin, son ex-épouse.

Jean-Jacques Bourdin avait été visé par le professeur Raoult : « Ça n’a pas changé ma façon d’interviewer et ça m’a même renforcé dans mon idée que chacun est à sa place ».