Dans ce cadre d’une interview, Jean-Luc Azoulay confiant ne s’inquiète strictement pas pour l’avenir de la série Mystères de l’amour. Dans ce sens, le célèbre producteur français de 74 ans dresse un bilan complet de la saison 2021/2022 sur TMC. En même temps, il parle également d’autres projets, tels que les reboots des Filles d’à côté et de Premiers baisers.

Jean-Luc Azoulay confiant


En effet, le 3 juillet 2022 à 19h50 sur TMC Jean-Luc Azoulay confiant évoque les impacts du Covid et des élections.
Dans ce sens, la fin de la saison 2021/2022 des Mystères de l’amour se déroule très bien malgré les agitations.

Apparemment, le producteur reconnait que cette série qui passe à 20 heures avec les journaux télévisés subit une baisse d’audience.
Particulièrement, durant la période des élections mais la production de la série rattrape cette baisse d’audience par le biais du replay.

Notamment, l’épisode du dimanche 19 juin regroupant 500.000 téléspectateurs et 6% des femmes de moins de 50 ans responsables des achats.

L’avenir des Mystères des Mystères de l’amour


En effet, Benoît Mandin affirme que les Mystères de l’amour attirent en moyenne 700.000 ou 800.000 téléspectateurs, deux ans plus tôt.

Dans ce sens, le producteur de la série répond à cette affirmation en déclarant que la consommation de télévision a changé.
En même temps, il faut également considérer les performances replay à J+7 ainsi que les épisodes en avance sur Salto.

De plus, Jean-Luc Azoulay rajoute que cette saison 2021/2022 des Mystères de l’amour possède tellement d’intrigues pour fidéliser les téléspectateurs.
Apparemment, il se creuse les méninges pour trouver des intrigues variées et fortes dans un style différent, comique et un peu surréaliste.

La réaction des fans en colère


Et pourtant, les fans des Mystères de l’amour déplorant des scénarios tournant en rond expriment leur colère sur les réseaux sociaux.

Dans ce sens, Jean-Luc Azoulay confiant affirme que les réseaux sociaux ne représentent strictement pas le public.
Par conséquent, il faut se méfier de l’impact des quelques centaines de personnes qui écrivent et quelques milliers qui regardent.

Apparemment, le producteur de la série affirme que sur Twitter il y a en tout trente personnes qui écrivent en boucle.
De plus, il rajoute qu’il ne faut jamais se fier aux extrémistes qui veulent imposer leurs avis à l’ensemble du public.