Cette fois encore, l’animateur des 12 coups de midi s’est attiré la colère des internautes sur Instagram. Ce samedi 24 juillet dernier, Emmanuel Macron partait pour la Polynésie française.

Dès son atterrissage à l’aéroport de Papeete, sur l’île de Tahiti, Emmanuel Macron a été accueilli comme il se doit. En effet, le chef d’état français a eu droit à une flopée de colliers de fleurs et de coquillages. Il y en avait tellement que l’époux de Brigitte Macron a failli ne plus respirer sous son masque. Une situation qui a suscité un fou rire chez certains internautes et Jean-Luc Reichmann.

Jean-Luc Reichmann, une grosse bourde


Il y a eu des petits malins qui ont réussi à dérouter la vidéo d’arrivée d’Emmanuel Macron en Tahiti. Il n’est pas nécessaire de vous préciser que la vidéo a été truquée en rajoutant des dizaines et des dizaines de colliers. Bien évidemment, cette vidéo a suscité l’engouement et a même atteint pas moins de 7 millions de vues.

De son côté, Jean-Luc Reichmann avait pensé que la vidéo était vraie et ne s’était pas fait prier pour la partager. « Pas trop chaud chez vous aujourd’hui ? » avait-il même écrit comme légende. Effectivement, il avait aussi mis des émojis rigolos. Un post qui lui a valu la foudre des internautes.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Paysdecons (@paysdecons)

Durant la finale de l’Euro, il avait voulu minimiser l’élimination de l’équipe de France face à la Suisse. Ainsi, l’animateur avait publié qui allait dans ce sens avec un jeu de mots. « On est en car », avait-il balancé en référence aux quarts de final. « Le supporter français typique il félicite son équipe si elle gagne. Mais l’accable si elle perd. Rappelez-vous de leurs parcours au lieu de critiquer tout le temps », lui rétorque un internaute.

Du négatif au positif


Depuis toujours, Jean-Luc Reichmann est devenu un habitué des critiques et des moqueries. En effet, il a été victime de cela à cause de sa tache de vin sur le nez. Ainsi, il a subi de harcèlement. « Quand un prof me disait :  »La tâche, au tableau ! » devant 30 élèves, j’étais en détresse totale, à 14 ans », confie-t-il auprès du Parisien. Donc pour lui ce sont plutôt les profs qui étaient sur son dos, mais pas ses camarades.

Fort heureusement, au fil des années, l’animateur des 12 coups de midi a pris confiance en lui. Aujourd’hui, il n’est plus complexé par cette tâche et le prend comme une chance.

« Quand je dis “t’as un tâche, pistache” (le titre de son livre, publié en 2015, NDLR), c’est se moquer et prendre le revers de tout ça. Et finalement, cette souffrance rime avec chance. Le négatif, il faut arriver à le transformer en positif », déclare-t-il à Christophe Hondelatte sur Europe 1. De plus, c’est devenu sa marque de fabrique.

Concernant son post du 27 juillet, les internautes lui reprochent de ne pas vérifier ses sources. « Le Président de la République a reçu ces colliers en signe de cadeau et de respect. Ces cadeaux sont des rituels multiséculaires de la culture polynésienne. Un peu de respect dans les commentaires serait le bienvenu », pouvait-on lire dans les commentaires. Suite à de nombreux critiques, la publication a disparu comme par enchantement.