Dans le but d’enlever son angiome sur le nez le célèbre animateur Jean-Luc Reichmann subit un traitement choc. Dans ce sens, le présentateur des 12 coups de midi évoque ce sujet dans un documentaire qui lui est consacré. En même temps, la maman du compagnon de longue date de Nathalie se souvient du traitement douloureux qu’il ne supporte pas.

Les confidences de la maman de l’animateur


En effet, le papa du célèbre animateur de chez TF1 regardait tout le temps en se demandant si ça va passer.

Dans ce sens, la maman du présentateur des 12 coups de midi avoue avoir eu du mal à surmonter cette épreuve.
Apparemment, les propos du médecin qui prend en charge leur fils ne les aident pas à se sentir rassurés.

Notamment, le spécialiste affirme à l’époque que cette tache sur le nez de Jean-Luc va finir par disparaitre avec le temps.
Et pourtant, le jeune garçon qui veut juste ressembler à tout le monde se retrouve plusieurs fois à l’hôpital.

Douleur insupportable pour enlever son angiome


En effet, Jean-Luc Reichmann subit un traitement choc qui se caractérise par une méthode particulièrement douloureuse.

Dans ce sens, il s’agit de la neige carbonique, une pratique très connue pour tenter d’effacer complètement les taches.
Cependant, cette méthode provoque d’atroces douleurs que l’animateur ne supporte pas malgré son envie de se débarrasser de la tache.

En même temps, cette méthode ne semble pas fonctionner pour l’animateur car son angiome se voyait trois fois plus.
Apparemment, la mère de Jean-Luc confie qu’une croute se formait sur son nez après cette intervention, trois fois de suite.

Jean-Luc Reichmann traitement choc


En effet, sa maman reste toujours terriblement horrifiée en rapportant pour Jean-Luc Reichmann son traitement choc de l’époque.

Dans ce sens, l’animateur des 12 coups de midi évoque lui-même ce sujet délicat dans une interview avec le magazine Gala.
Apparemment, il tente de se débarrasser de son angiome par le biais de la neige carbonique puis au laser à 8 ans.

Notamment, le compagnon de longue date de Nathalie confirme qu’il trouve ces méthodes particulièrement douloureuses.
Par conséquent, il préfère s’accepter tel qu’il est, et assumer pleinement cet angiome sur son nez comme une force.