Il est l’une des plus grandes personnalités de la télévision française, Jean-Marc Morandini risque sept ans de prison. Bien qu’il fasse partie des plus grands et des plus respectés dans son domaine, cette affaire traîne une trace de boue derrière lui. Il est accusé de corruption de mineurs aggravée et risque très gros.

Jean-Marc Morandini risque sept ans de prison


Son procès va commencer à cause d’une accusation qui remonte à six ans environ. Jean-Marc Morandini est accusé d’avoir tenté d’approcher un mineur via internet. Ensuite, il se serait fait passer pour quelqu’un d’autre, Clair, plus précisément.

Il lui aurait demandé de se faire des câlins et que le mineur le fasse devant lui. De très graves accusations, qui pourraient lui coûter très cher. L’animateur de CNews fait actuellement face au tribunal correctionnel de Paris pour ces diverses accusations.

Une histoire qui remonte à dix ans


L’animateur ne revient pas que cette histoire refasse surface six ans plus tard. Jean-Marc Morandini avait renié ces accusations plusieurs fois et avait même déclaré qu’il ferait appel si jamais la cour compte le condamné. Le plaignant a gardé des mails du journal car il avait échangé avec l’animateur. En ce moment, on n’est plus étonné de voir des personnalités publiques accusées de toutes sortes d’agressions sexuelles.

Avec l’affaire PPDA et Ary Abittan, tout semble possible. Même si Jean-Marc Morandini dément toutes les charges contre lui, seule la cour peut trancher. Personne ne doit prendre ces accusations à la légère. D’autant plus que la victime a le droit de parler, cependant, Jean-Marc Morandini est innocent jusqu’à preuve du contraire.

Une autre histoire d’harcèlement sexuel


En 2023, un autre procès devrait avoir lieu. Cette fois, on accuse Jean-Marc Morandini de « travail dissimulé » mais aussi pour « harcèlement sexuel ». Les victimes ne seraient autres que les jeunes acteurs et comédiens de la web-série que Jean-Marc Morandini produit, qui s’appelle « les Faucons ».

Ce dernier diffusait cette web-série sur son site internet www.jeanmarcmorandini.com. Les prochains mois ne vont pas être très faciles pour l’animateur culte et les dénouements pourraient lui coûter très cher. Pour le premier chef d’accusation, il risque sept ans de prison et 100 000 euros d’amende.