Visiblement, Jean-Marie Bigard n’a pas fini de faire polémique. Avec cette nouvelle blague, il s’en est bien assuré que celle-ci fait le buzz.

Jean-Marie Bigard enragé


Depuis l’arrivée du coronavirus, plusieurs branches d’activités sont touchées en plein fouet. Et la situation ne cesse d’empirer avec les différentes vagues qui se succèdent.

Depuis le début de l’année, on a eu droit à deux confinements. Également, des commerces ont fait face à des interdictions d’ouvertures. Actuellement, la crise économique commence à se sentir. Et vu la situation actuelle, ce n’est pas près de s’arranger !

Hormis les commerçants, d’autres secteurs d’activités sont aussi touchés par cette crise économique engendrée par la crise sanitaire. Si l’on ne parlait que du secteur du spectacle qui depuis plusieurs mois n’a plus droit d’ouvrir. Cette situation met les artistes dans une colère noire.

En effet, plusieurs d’entre eux sont remontés contre les mesures prises par les gouvernements. À l’exemple de Jean-Marie Bigard qui ne cesse de pousser des coups de gueule.

La théorie du « complotiste »


Furieux, l’humoriste critique chaque décision du gouvernement. Selon lui, ce dernier est des « décideurs ». Au fil du temps, sa rage contre le gouvernement a pris de l’ampleur. Aujourd’hui, il les accuse même de « complotiste ».

Si au tout début, le mari de Lola Marois s’inquiétait pour les commerçants, aujourd’hui il relaye des hypothèses. Selon Jean-Marie Bigard, les gouvernements mondiaux seraient manipulés par des plus puissants.

Face au nouveau rebondissement de la situation dans le pays, le père de famille vient de donner une nouvelle preuve de son changement de cap. Sur son compte Twitter, Jean-Marie Bigard a posté un tweet humoristique. Dans lequel, il annonce avoir été vacciné.

Cette légende accompagnait une photo de lui où on l’aperçoit avec plusieurs kilos en plus et un visage métamorphosé. À connaitre l’humoriste, ce tweet a pour but de se moquer du nouveau vaccin, mais également des industries pharmaceutiques qui le conçoivent.