Jean-Michel Blanquer et Anna Cabana se sont octroyé une escapade en Corse avec plusieurs clichés à l’appui. Ensuite pour les fêtes de fin d’années, le couple s’est envolé pour Ibiza. Par contre, aucun magazine n’a réussi à les prendre en photo lors de leur dernier voyage.

Jean-Michel Blanquer et Anna Cabana en Corse

Durant leurs dernières vacances, le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer se trouvait en Corse. Sa ravissante journaliste politique Anna Cabana a été aperçu à ses côtés. Le magazine Voici a pu immortalisé des photos de leur escapade en amoureux à Saint-Florent.

D’ailleurs, le préféré de la première dame Brigitte Macron s’est fait taquiner. L’hebdomadaire a affirmé que la journaliste était éblouie de l’intelligence de monsieur le ministre de l’Éducation.

Jean-Michel Blanquer et Anna Cabana se marient en toute discrétion

Pour clôturer en beauté l’année 2021, Jean-Michel Blanquer et Anna Cabana se sont retrouvés à Ibiza. En effet, selon le magazine le Parisien, le politicien de 57 ans et la journaliste de 42 ans se sont dit oui devant un petit comité et en toute discrétion. Donc, Brigitte Macron n’était pas invité à cette cérémonie.

De ce fait, le ministre de l’Éducation nationale et sa séduisante journaliste ont passé leur lune de miel à Ibiza. De plus, un de ses proches a attesté indirectement la véracité de cette information.

Le programme de la gestion de la crise sanitaire contestée

Jean-Michel Blanquer et Anna Cabana ont profité de soleil d’Ibiza pour se célébrer leur noce à l’abri des regards. Néanmoins, avec cette contrariété au niveau de sa carrière politique, le ministre a pu tomber sur l’amour.

D’ailleurs, dans le cadre de sa carrière, l’homme politique aurait accordé son interview depuis les Baléares. Son discours depuis les vacances à Ibiza aurait créé polémique. Il a annoncé un nouveau protocole contre la gestion de la crise sanitaire dans les établissements scolaires. Cette décision avait été fortement contestée.

De plus, il se trouvait aux moins à deux heures de Paris et restait en contact en permanence avec son équipe et les autres ministres. Et cela grâce au télétravail. Qu’il soit dans son bureau ou ailleurs, le ministre de l’Éducation nationale se raccroche à son travail, a indiqué un proche.