Ce samedi 20 février dans son émission, Jean-Pierre Pernaut a évoqué le bug technique au journal de TF1. Des propos qui risquent de susciter une grande polémique.

Le JT de 13 h de TF1 aux abois


Ce jeudi 18 février dernier, le journal de TF1 a dû faire face à un bug historique. Effectivement, c’est Marie-Sophie Lacarrau qui a affirmé la mauvaise nouvelle aux adeptes du journal télévisé. En effet, la première chaine était dans l’inaptitude d’émettre le bulletin pendant un bon bout de temps. Toutefois, TF1 a réussi à régler le problème. Le 13 heures a donc eu 30minutes de retard. Bien évidemment, les fans du journal ont exprimé leur dégoût sur les réseaux sociaux concernant cette situation.

Apparemment, certains ont émis l’hypothèse que dans le temps de Jean-Pierre Pernaut, cela n’était jamais arrivé. Pourtant d’après le Parisien, le journaliste était chez TF1 lors de ce petit incident. De plus, l’époux de Nathalie Marquay n’était pas surpris par le problème technique en question. « Depuis le temps que ça devait arriver ! On l’avait prédit ! », déclarait le présentateur au milieu de la rédaction. Des propos qui étaient loin d’être étonnants.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par TF1 Le JT (@tf1lejt)

Les propos de Jean-Pierre Pernaut


Ce samedi 20 février, durant son programme, Jean-Pierre Pernaut était en visioconférence avec des habitants de Marseille. À l’occasion, ils ont évoqué des conséquences de la crise sanitaire et de la précarité des étudiants sur l’ensemble du territoire. À la fin de l’émission, le journaliste a remercié tous les participants au débat. Par conséquent, il n’a pas oublié de féliciter Anne-Sophie Chatenet pour son travail. « Merci Marie-Sophie », a-t-il exprimé avant de rectifier ses dires. « Je vous ai dénommée Marie-Sophie ? C’est à cause de Marie-Sophie Lacarrau ! Je suis désolé, pardon. Anne-Sophie ! », a-t-il alors déclaré tout en gardant son sang-froid. « Mais bon ! Marie-Sophie Lacarrau, on la retrouve tous les jours de la semaine — quand ça marche sur 13 heures ». Une remarque qui risque de déplaire à la principale intéressée.