Voilà maintenant plusieurs mois que le pape des 13 heures est malade, la lutte de Jean-Pierre Pernaut contre le cancer n’est pas encore fini. Voilà une photo prise à l’époque où le journaliste n’était pas encore diagnostiqué du cancer. On le retrouve aux côtés d’Olivier et Tom, dans une très grande forme.

La fierté de Nathalie Marquay


Le fils de Jean-Pierre Pernaut et Nathalie Marquay, Tom Pernaut fait une apparition sur TF1. Ce samedi, à 16h10, il fera une apparition dans l’émission « les docs du week-end ». Plus précisément, dans le reportage qui se nomme « les secrets des enfants de stars ».

Fière que leur fils fasse partie du reportage, Nathalie Marquay ne manque pas de partager sa joie sur Instagram. Par contre, elle ne fait aucune mention de son mari et ne donne pas de nouvelles concernant le journaliste.

Jean-Pierre Pernaut, lutte contre le cancer


C’est en mai 2021 que Jean-Pierre Pernaut est diagnostiqué d’un cancer du poumon. Grand fumeur, cela a fini par prendre le dessus sur sa santé. Les traitements ont commencé et il continue à se soigner. France Dimanche affirme que le couple attendrait les résultats du PET-scan.

Cet examen permet de connaître avec précision l’avancée de la maladie. Cela permet ensuite d’adapter le traitement pour éradiquer le mal plus vite et plus efficacement. Ce n’est pas toujours facile ni évident de mener un combat contre la maladie, voilà pourquoi la présence de la famille est primordiale.

Un autre coup dur pour le couple


Jean-Pierre Pernaut et Nathalie Marquay ont traversé une autre crise sanitaire il y a quelques temps de cela. Le COVID-19 est une lutte que tout le monde mène. C’est connu de tous, les personnes atteintes d’une autre maladie sont plus vulnérable au virus.

Nathalie Marquay raconte qu’une semaine après qu’il ait fait le vaccin, le journaliste a fait quatre mini AVC. L’ancienne reine de beauté se demande tout de même si ces mini AVC seraient en lien avec le vaccin contre le COVID.

Pourtant, le couple a respecté les trois doses et malheureusement, quelques jours après, Nathalie Marquay était positive. Elle raconte aussi que son père a développé un zona seulement huit jours après son vaccin.