Quand Jean-Pierre Pernaut avait quitté le JT de 13h de TF1, le public pensait que c’était la fin de son coup de gueule. Mais visiblement, il n’en est rien. En effet, le 11 février, le célèbre journaliste avait sorti un livre. Dans celui-ci, il pousse un mémorable coup de gueule sur la presse people et sur les Guignols de l’info.

Jean-Pierre Pernaut anéantit les médias qui s’attaquent à sa femme


Depuis plusieurs années, Jean-Pierre Pernaut est connu pour ne pas avoir la langue dans sa poche. Et quand il s’agit de sa femme ou de sa petite famille, il n’hésite pas à sortir de ses gonds. Dans son livre 33 ans avec vous, le pape du JT ne fait que remercier les téléspectateurs pour leur fidélité pendant ses années. En effet, il a également évoqué sa relation avec la presse people de mauvais goût. Ainsi, il parle de comment il règle ses comptes avec ses derniers.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jean-Pierre Pernaut (@pernautjp)

Dans son ouvrage, Jean-Pierre Pernaut compare les presses mensongères à des « marées d’ordures ». Car si vous l’ignorez encore, plus de 66 magazines ont fait la Une de l’adultère de sa femme. Or, selon lui, sa femme n’a jamais eu des aventures extra-conjugales.

Il évoque sa carrière et les anecdotes de sa vie


Ajouté à cela, il va également s’en prendre aux Guignols de l’info qui l’ont traité de ridicules pendant plusieurs années. D’après Jean-Pierre Pernaut, c’est à cause de leurs blagues « malsaines » qu’on lui a qualifiées de raciste et de nationaliste. Une fois de plus, le papa de Lou Pernaut prouve qu’il ne regrette pas d’avoir quitté le JT de 13h de TF1. Voilà qui est dit.

Dans son livre, il revient aussi sur ce qui lui a poussé à faire carrière dans le journalisme. Une occasion pour lui d’évoquer son dur parcours scolaire afin de donner l’espoir à ceux qui ne sont pas très amis avec l’école. En réalité, il raconte qu’il n’était pas un bon élève pendant sa scolarité. Selon lui, il a redoublé quatre fois, une fois en sixième, une fois en seconde et deux fois en terminale. Toutefois, il a pu réaliser son rêve. Le plus, c’est qu’il a eu une grande carrière.