Son joker Julien Arnaud rend hommage au très regretté Jean-Pierre Pernaut par un grand rassemblement dans le cadre d’un interview. Dans ce sens, le journaliste et animateur de TF1 tient à partager quelques moments fort de son JT. En même temps, l’annonce officielle de la disparition de l’ancien pape de 13 heures de TF1 détient la deuxième place.

L’interview de Julien Arnaud


En effet, le joker de Jean-Pierre Pernaut provoquant un grand rassemblement se rappellera à jamais du 24 février.

Dans ce sens, avec l’invasion de l’Ukraine Julien Arnaud s’empresse de partir après le JT du 13 heures de TF1.
En d’autres termes, il raconte sa décision subite de partir en scooter ce jour-là dans le cadre de son interview.

Apparemment, le journaliste et animateur ne sais même pas s’il y a eu un rapport en termes d’adrénaline.
En même temps, il livre cette confidence durant son interview où il partage les moments forts de son JT pour rendre hommage.

Un hommage ultime


Par la suite, Julien Arnaud partage la seconde image qui représente également un moment fort de son JT.

Dans ce sens, le moment où il annonce officiellement le décès de l’ancien pape du 13 heures de TF1.
Apparemment, le journaliste et animateur se retrouve contraint de l’affirmer dans le cadre du 20 heures.

Notamment, Jean-Pierre Pernaut rend son dernier souffle le 2 mars dernier après plusieurs mois de combat contre sa maladie.
Par ailleurs, Nathalie Marquay affirme que le regretté journaliste n’a pas été emporté par son cancer des poumons.

Jean-Pierre Pernaut grand rassemblement


En effet, la disparition de Jean-Pierre Pernaut entraine un grand rassemblement à la sortie du travail chez TF1.
Dans ce sens, il y avait encore une centaine de personnes sur le siège de la première chaîne vers 22 heures.

Et pourtant, en temps normal tout le monde aurait déjà dû quitter les lieux pour rentrer chez eux après une longue journée.
Apparemment, toute la grande famille de TF1 souhaite rester ensemble pour affronter cette terrible nouvelle qui les affecte particulièrement.

Par ailleurs, Nathalie Marquay évoque des minis AVC comme cause du décès, notamment suite au vaccin contre le Covid.