Jean-Pierre Pernaut avait remporté la victoire pour sa lutte contre le cancer de la prostate mais il pleure sous l’émotion. Effectivement, pour sa dernière présentation en direct du journal de 13 heures sur TF1, il avait laissé couler ses larmes. Marie-Sophie Lacarrau, celle qui prendra sa place gardera précieusement ce moment unique parmi les plus importants de sa carrière.

Jean-Pierre Pernaut ému aux larmes


En effet, l’ancien pape du 13 heures sur TF1 ne se laisse pas envahir par la situation aussi facilement.
Notamment, par rapport à cette bataille acharnée contre son cancer de la prostate qu’il avait fini par remporter malgré tout.

Plus tard, il décide de se retirer de sa carrière de journaliste pour se consacrer totalement à sa santé fragile.
Dans ce sens, le 18 décembre 2020 il effectue son dernier direct en tant que présentateur du JT de 13 heures.

Apparemment, ce moment l’avait tellement ému que Jean-Pierre Pernaut pleure de joie devant son public venu exprès pour le remercier.

Marie-Sophie Lacarrau nous explique pourquoi Jean-Pierre Pernaut pleure


En même temps, son successeur Marie-Sophie Lacarrau avait également assisté à ce moment riche en émotion du 18 décembre 2020.
Dans ce sens, elle n’hésite pas à parler de ce dernier jour de l’ancien pape avec l’équipe et la chaîne.

Notamment, elle évoque le sujet avec le magazine Télé 2 Semaines comme un évènement qui marquera à jamais sa carrière.
Evidemment, ce n’est pas tous les jours qu’on verra Jean-Pierre Pernaut saisi par l’émotion à un tel point qu’il pleure.

Apparemment, la présence de toutes les personnes pour témoigner reconnaissance au journaliste avait marqué le début de son challenge professionnel.

Le premier dilemme à affronter pour Marie-Sophie Lacarrau


En effet, après le départ émouvant de Jean-Pierre Pernaut, son successeur devait assurer la présentation en direct du journal.

Dans ce sens, le premier mois, tout se passait assez bien avant que ce problème technique ne débarque en février 2021.
Apparemment, l’équipe avait rencontrer une telle panne que le JT de 13 heures avait failli ne pas se diffuser.

Par conséquent, Marie-Sophie Lacarrau avait pour obligation d’expliquer la situation aux téléspectateurs 2 minutes avant la diffusion habituelle du journal.
Finalement, ils avaient trouvé une solution et la diffusion en direct a eu lieu malgré les 38 minutes de retard.