De bonnes nouvelles débarquent pour Jean-Pierre Pernaut qui avait profité des vacances en famille malgré son cancer des poumons.

Effectivement, à peine savourant sa victoire contre son cancer de la prostate, le journaliste apprend qu’une nouvelle forme se développe. Mais malgré les inquiétudes de ses proches, l’ancien pape du 13 heures reste confiant et ses résultats le confirment.

Le nouveau cancer de Jean-Pierre Pernaut


En effet, dès que les médecins l’ont informé de cette nouvelle maladie, le journaliste n’hésite pas à nous le partager.
Dans ce sens, l’ancien pape du 13 heures sur TF1 avait toujours affirmé qu’il ne fallait pas redouter le cancer.

Notamment, comme il avait déjà remporté la victoire face au cancer auparavant, il en espère de même pour cette fois-ci.
De plus, pour cette nouvelle maladie du cancer des poumons, il tenait à sensibiliser les jeunes sur les dangers de la cigarette.

Néanmoins, Jean-Pierre Pernaut connaît la délicatesse de sa maladie et agit en conséquence comme il l’indique sur Le Figaro TV

Une nouvelle forme potentiellement dangereuse


Par ailleurs, le journaliste refuse catégoriquement de renoncer à ses petits plaisirs en famille en raison de sa maladie.
Dans ce sens, il avait tout de même effectué le voyage de fin d’année en compagnie de ses proches aux Maldives.

En même temps, malgré le mental d’acier qu’il nous montre, ses proches s’inquiètent pour son état face à cette maladie.
Certainement, cette forme de cancer qui touchent les poumons présente un risque de mort assez élevé à en juger par les victimes.

Cependant, à chaque patient son cas, et pour Jean-Pierre Pernaut son espoir avait porté ses fruits comme de bonnes nouvelles débarquent.

De bonnes nouvelles pour Jean-Pierre Pernaut


En effet, de retour après cette magnifique virée en famille aux Maldives, il devait passer voir le médecin pour un examen.
Dans ce sens, Jean-Pierre Pernaut avait certainement reçu de bonnes nouvelles comme il planifie des projets pour les prochaines semaines.

Notamment, son rendez-vous à Auxerre le 9 février prochain pour animer la cérémonie des vœux qui aura bel et bien lieu.
En même temps, l’ancien pape du 13 heures sur TF1 compte tenu de son état extrêmement vulnérable craint le covid.

Par conséquent, pour ce grand évènement, les spectateurs se trouveront chez eux devant leur écran et non dans la salle.