Jérémy Frérot obsédé par la mort lance sur son fil Instagram cette allusion à Jean-Louis Trintignant et ses propos surprenants. Dans ce sens, il s’agit d’une interview du célèbre acteur, réalisateur et pilote automobile français décédé le 17 juin dernier. En même temps, le chanteur qui traverse une zone orageuse dans sa vie de couple souhaite probablement lui rendre hommage.

Cette allusion à Jean-Louis Trintignant décédé


En effet, Jean-Louis Trintignant qui quitte le monde dans le Gard est comme Jérémy Frérot obsédé par la mort.
Dans ce sens, le grand-père de Jules Benchetrit semble inspirer le mari de Laure Manaudou par ces propos sur la mort.

Notamment, le regretté acteur, réalisateur et pilote automobile français décédé à 91 ans évoque cette obsession dans une interview en 1979.
Apparemment, il affirme dans le cadre de cet entretien de l’époque qu’il « pense à la mort pour mieux vivre ».

En même temps, ce sujet sensible de la mort représente une véritable obsession pour le très regretté comédien depuis toujours.

Les révélations de Jean-Louis Trintignant


En effet, cette source d’inspiration pour Jérémy Frérot obsédé par la mort affirme même qu’il souhaite un magazine sur la mort.

Dans ce sens, Jean-Louis Trintignant reconnait que son idée peut choquer au premier abord mais il s’agit d’une nécessité.
Notamment, le magazine sur la mort proposé par le regretté acteur, réalisateur et pilote automobile français ne sera pas triste.

Apparemment, le grand-père de Jules Benchetrit estime que la mort possède une place de très haute importance dans notre vie.
Et pourtant, nous avons tendance à considérer ce sujet comme tabou et évite de l’évoquer dans nos discussions au quotidien.

Jérémy Frérot obsédé par la mort


En effet, Jean-Louis Trintignant déclare dans son interview que parler de la mort ne doit strictement pas nous angoisser.
Dans ce sens, il soutient qu’au contraire, il s’agit d’un sujet très important que nous devons évoquer sans tabou.

Apparemment, le regretté acteur, réalisateur et pilote automobile français souhaite interviewer des gens qui vont mourir.
Notamment, ceux qui savent qu’ils se retrouvent condamnés peuvent parler de ce sujet, une grande obsession pour le comédien.

Par ailleurs, contrairement au grand-père de Jules Benchetrit qui veut montrer une bonne image de la mort, Jérémy Frérot s’angoisse.