Bien qu’ils soient divorcés proprement, Johnny Depp et Vanessa Paradis avec Samuel Benchetrit se retrouvent à Los Angeles. Bien que ce soit pour passer un bon moment, l’ambiance a vite plombé à cause d’une mauvaise critique de Brian Cox. Leur rendez-vous aurait dû se passer à Paris mais le COVID-19 a tout gâché.

Des retrouvailles gâchées


Celui qui a parfaitement incarné le rôle de Jack Sparrow était parti à Paris pour un rendez-vous avec Vanessa Paradis. Cependant, le COVID-19 a gâché leur entrevue car Vanessa Paradis était déclaré cas contact.

Vanessa Paradis avait écrit une pièce de théâtre nommée « maman » et elle aurait dû être présentée au théâtre Antoine. Mais à cause du risque de maladie de la mère de Lily-Rose Depp, le rendez-vous a raté. Elle s’est confinée dans son loft à Paris le temps de se guérir.

Johnny Depp et Vanessa Paradis, retrouvailles et retour aux USA


Ils ont alors reporté leurs retrouvailles à Los Angeles et Vanessa Paradis et Samuel Benchetrit ont débarqué aux USA. Malgré leur divorce, Johnny Depp et Vanessa Paradis ont toujours été en de bons termes.

Même après les démêlés de Johnny Depp avec son ex-femme, Amber Heard, qui l’a accusé de violence conjugale. Vanessa Paradis a toujours soutenu son ex-mari, en clamant haut et fort que les accusations sur lui ne sont pas fondées.

Mais ce n’était que le début du cauchemar pour Johnny Depp car il se retrouve à perdre tous ses contrats avec Warner Bros.

Brian Cox et ses remarques acerbes


Vanessa Paradis et Samuel Benchetrit sont partis pour Los Angeles le 16 janvier dernier. Mais ce n’est pas la grande forme pour Johnny Depp. Alors que l’acteur passe par une très mauvaise période, Brian Cox dénigre l’acteur du mieux qu’il peut. Johnny Depp a été connu dans le film Edward aux mains d’argent avec Winona Ryder.

Brian Cox déclare que tout était question de maquillage et que Johnny Depp n’avait rien apporté au personnage. Il déclare encore que celui qui a séduit des millions de téléspectateurs dans le monde avec Pirates des Caraïbes faisait de moins en moins sur les plateaux de tournage.