Julia Vignali et Kad Merad se lancent dans un projet soufflé par l’épouse de Florent Pagny après leur mariage très discret. Dans ce sens, le comédien connait Azucena depuis une trentaine d’années et partage toujours de bonnes relations avec elle. Par conséquent, celle qui était autrefois sa colocataire n’hésite pas à lui souffler une idée de projet qui semble le convaincre.

Les confidences de Florent Pagny


En effet, le coach de The Voice ne manque pas d’évoquer ce sujet dans le cadre de son passage sur Vivement Dimanche.

Dans ce sens, Florent Pagny revient sur l’époque de sa rencontre avec celle qui partage désormais sa vie au quotidien.
Apparemment, le célèbre chanteur fait la connaissance d’Azucena et de Kad Merad il y a trente années de cela.

Notamment, au moment où il se retrouve au sein d’une nouvelle communauté sympathique qui vivait sur une péniche.
Par conséquent, il a pu rencontrer toute la communauté d’un seul coup comme tout le monde vivait sur cette péniche.

Une idée soufflée par Azucena


En effet, l’épouse de Florent Pagny aurait incité Julia Vignali et Kad Merad à se lancer dans un projet.

Dans ce sens, il s’agit de la culture du chanvre, une activité que le couple peut tout à fait effectuer.
En même temps, le magazine Voici ne manque pas de parler de ce nouveau bébé du comédien et de l’animatrice.

Apparemment, les deux tourtereaux décident de s’approprier une vieille bâtisse à retaper, avec du terrain pour ce fameux projet.
De plus, ils peuvent toujours compter sur les précieux conseils d’Azucena qui dispose d’une certaine expérience en termes d’exploitation.

Julia Vignali et Kad Merad se lancent dans un projet


En effet, Julia Vignali et Kad Merad pour leur projet ont besoin de suffisamment d’espace pour faire pousser des plants.

Dans ce sens, le magazine Voici rapporte que le couple qui vient de se marier souhaite se lancer dans la fabrication de textile.
En même temps, la publication rajoute que Florent Pagny et son épouse Azucena représentent une source d’inspiration pour le couple.

Notamment, par rapport à leur exploitation de la laine de moutons dans le cadre de leur immense domaine en Patagonie.
De plus, ils commercialisent également des tisanes, sans oublier l’huile qui rapporte gros à ce couple malgré la situation actuelle.