Durant l’année 2020 la célèbrent actrice et réalisatrice, Julie Gayet a vécu des situations vraiment regrettables. Vraisemblablement, bon nombre de médias ont révélé que son couple avec François Hollande serait vraiment au plus mal. En réalité, ils sont dans cette situation à cause du confinement, qui a eu de graves conséquences sur leur relation. Pourtant, le couple est ensemble depuis plus de cinq ans.

Le couple de l’ancien chef d’État au plus mal


Dans sa dernière parution, l’hebdomadaire people Closer a dédié un article sur François Hollande. Ainsi, il a fait de graves révélations sur la vie de cet ancien chef de l’État. Vraisemblablement, il serait tombé sous le charme d’une danseuse prénommée Juliette Gernez. Selon certaines sources, l’ex-président aurait bombardé de textos la jeune femme.

« Il la bombarderait de textos et de mots doux. Il insistait pour l’inviter à déjeuner ou à dîner », déclare l’hebdomadaire Voici. De plus, il a fait tout son possible pour la revoir. Par conséquent, des bruits de couloir de séparation entre lui et Julie Gayet ont été colportés. Cependant, cette dernière tenait à rassurer le monde entier sur la solidité de son couple. Pour se faire, elle a publié une photo d’eux très complice, et fusionnels comme jamais. « La bave du crapaud n’atteint jamais la blanche colombe », pouvait-on lire comme légende. Une manière de clouer le bec des détracteurs.

Julie Gayet, des finances au plus bas


Vraisemblablement, lors de son entretien auprès du JDD, Julie Gayet a évoqué ses problèmes de finances. Des difficultés qui étaient la conséquence de la crise sanitaire qui a tout détruit sur son passage. D’après ses révélations, cette situation devenait insoutenable pour la compagne de François Hollande. Effectivement, elle n’arrive pas à s’en sortir.

« Côté production, ma petite entreprise connaît la crise, donc j’ai baissé la voilure. Je ne bénéficie pas de la trésorerie d’un gros studio, je n’ai que des auteurs indépendants », a-t-elle révélé.

De plus, le tournage au Canada du film « Le Grand Marin » a été annulé, car les frontières sont encore fermées à cause du Covid-19. « On ira peut-être en Islande. On se réinvente, on s’adapte, on ne se laisse pas faire. Et on ne planifie plus rien, les choses se décident à la dernière minute », a-t-elle ajouté.