En ce moment, Julien Clerc, âgé de 75 ans, serait en pleine difficulté financière. Un triste changement dans son train de vie le mettrait dans une situation vraiment délicate.

Julien Clerc en difficulté sur le plan financier

Selon les allégations du magazine Ici Paris, Julien Clerc, âgé de 75 ans, ne vivrait plus d’amour et d’eau fraîche. Sa vie ne serait plus comparable au titre du premier film dans lequel il a joué en 1976. Apparemment, la star aurait totalement changé. En effet, il aurait dit adieu aux cheveux longs et bouclés de sa jeunesse et à l’insouciance de ses années à succès, la période faste où il enchaînait les tubes comme « Femmes, je vous aime » ou «  Ma préférence ». En réalité, l’artiste ne se retrouverait plus dans ses comptes.

En fait, l’hebdomadaire se base sur les confidences de Julien Clerc dans les colonnes de « La Provence ». Dans cette dernière, il y expliquait que l’industrie du disque souffrirait.

Etant actuellement en pleine promotion de son album de reprises « Les Jours Heureux », Julien Clerc, qui a été invité à la Star Academy, l’émission de TF1, déplorerait effectivement une faible rémunération des auteurs et interprètes de la part des services de streaming.

Regrets du chanteur vis-à-vis de l’évolution

Selon les explications de l’artiste après de « La Provence », il n’écoute plus vraiment la radio. En effet, comme tout le monde, il écouterait sur les plateformes. Ainsi, malgré lui, il participerait au fait que cela va devenir de plus en plus difficile de vivre de son métier d’artiste à l’exception des gens qui font du rap avec l’intervention des enfants. Apparemment, quand il compare les droits d’auteur avec ceux qu’il percevait avant, ce serait devenu vraiment ridicule.

Toutefois, il est conscient que les habitudes changent avec le temps. Ainsi, il faut toujours considérer ce changement et s’y adapter. Selon le point de vue de Julien Clerc, en toute chose, il y aura toujours un côté créatif.

En tentant de se faire une raison, ce dernier souligne qu’il est là pour créer. Pour être plus clair, tant qu’on lui laissera la possibilité de le faire, il ne cessera de le faire. Pour lui, tant qu’il viendra de la musique, il sera présent à son piano.