Julien Clerc fait partie des artistes qui ont une bonne plume en ce qui concerne la création des paroles. Toutefois grâce à Laurent Ruquier, on a eu vent d’une facette de sa personnalité, il s’agit de sa prise de drogue.

Une vie accaparée par la musique


Julien Clerc est devenu un surdoué de la musique, car son père aimait par-dessus tout la musique classique. De son côté, sa mère était une férue de grands textes. Il avait comme référence Georges Brassens ou Edith Piaf. Vraisemblablement, à l’âge de six ans il arrivait à imiter les chansons qu’il entendait. Mais son père était très strict donc il a fait des études de droit et se tourne vers l’anglais au dernier moment. Par la suite, Julien Leclerc a débuté dans le monde de la musique et c’est Maurice Vallet qui lui a fourni les paroles.

Mais sa rencontre avec Étienne Roda-Gil a permis un envol pour sa carrière. Leur collaboration a vraiment fait des merveilles. Puis, Julien Clerc fait ses premiers concerts pour Adamo et pour Gilbert Bécaud. Un soir en coulisses, un drôle de couple lui propose d’être à la tête d’affiche du remake de la comédie musicale Hair. Un projet qui l’a apeuré, mais qu’il a fini par accepter.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Julien Clerc (@julienclercofficiel)

Julien Clerc et la drogue


Julien Clerc a déjà parlé de sa prise de drogue sans détour. Vu qu’il fait partie des célébrités des années 70, a-t-il essayé de prendre des substances dangereuses pour sa santé ? « On prenait un peu de c*k*, on fumait des p*t*rds, c’était le comportement à adopter » déclare-t-il auprès de Paris Match. Mais à cause des impacts de ces substances sur sa vie, il a décidé d’arrêter d’en consommer. Effectivement, il veut limiter les dégâts physiques et psychologiques. Lors de son entretien avec Laurent Ruquier, Julien Clerc répond aux questions de l’animateur.

« C’était comme une expérience, je me suis rendu compte que ça ne m’apportait vraiment rien si vous voulez », confie-t-il. « Je suis addict à la musique et puis à la femme que j’aime » rajoute-t-il. Aujourd’hui, Julien Clerc a composé pour les plus grands du monde de la musique. De plus, il a une sorte de lien avec Carla Bruni. En effet, il a été le premier à lire ses textes et à lui proposer une musique. Apparemment, ils sont aussi des amis proches. « Elle est une des trois personnes que j’appellerais en cas de soucis », affirme l’artiste.