Si on en croit les confidences de certains joueurs de l’équipe de France, Karim Benzema serait manipulé par Daniel Riolo sans s’en rendre compte. Récemment, Olivier Giroud a accepté de faire quelques confidences auprès des médias. Durant son interview, il n’a pas hésité à livrer son point de vue.

Karim Benzema manipulé par Daniel Riolo

Suite à son éviction à la Coupe du monde 2022, Karim Benzema a souhaité gardé le silence. Pourtant, cela ne semble pas être le cas de son entourage, notamment de Daniel Riolo et d’Olivier Giroud. En effet, le journaliste a déploré le fait que la décision de Didier Deschamps et de l’équipe médicale de l’équipe de France était tirée par les cheveux. En effet, l’attaquant de Real Madrid avait bel et bien les capacités de participer à la coupe du monde car sa blessure n’était pas si grave.

Pour ce qui est d’Olivier Giroud, il a ouvert son cœur et a rassuré sur l’unité du groupe malgré les propos de ce dernier. D’ailleurs, pour lui, Daniel Riolo, manipulerait Karim Benzema malgré lui. Il chercherait effectivement à semer le doute au sein de son esprit à travers ses affirmations. D’ailleurs, il accuse le spécialiste de RMC de semer le doute dans l’équipe de France.

Confidences d’Olivier Giroud sur l’éviction du Ballon d’Or

D’après le mari de Géraldine Maillet lors d’une prise de parole sur RMC, il y avait certaines tensions au sein de l’équipe de France. D’ailleurs, après le forfait de Karim Benzema à la Coupe du monde, certains joueurs étaient heureux. Parmi eux figureraient Griezmann, Lloris, Mbappé et Giroud lui-même. En fait, ils n’étaient pas vraiment heureux mais la situation ne leur déplaisait pas non plus.

En effet, quand il est sur le terrain, Karim Benzema prendrait toute la lumière pour lui. C’est ce qui aurait agacé certains cadres et ils auraient bien profité de son absence lors de la Coupe du monde. Toutefois, il a souligné qu’il n’avait rien contre le compagnon de Jordan Ozuna et ils en auraient même déjà parlé.

En ce qui concerne Daniel Riolo, il a indirectement répondu à ses propos en affirmant que ce dernier cherchait des problèmes alors qu’il n’y en avait pas.