A l’occasion de la fête des pères, Karine Le Marchand avoue qu’elle a été abandonnée par son père. Pour elle, c’était un homme violent, peu fréquentable et surtout toxique, loin de la figure paternelle idéale.

Karine Le Marchand abandonnée par son père

Pour cette fête des pères, Karine Le Marchand s’est saisie de son fil Instagram pour partager un cri de cœur. L’animatrice remémore l’abandon de son père et la souffrance de son enfance. Une fois adulte, elle ne l’a vu qu’en de rares occasions jusqu’à sa mort.

Selon la complice de Stéphane Plaza, la fête des pères est une journée étrange pour les enfants ayant un père absent, méchant, distant, violent et toxique. Sur son mur, elle lance une grosse dédicace à toutes les mamans célibataires qui élèvent leurs petits entre amour et autorité. Elle vise surtout à redonner de l’assurance à elle qui doutent de pouvoir donner un équilibre à leurs enfants sans un figure paternel.

Dédicace spéciale de l’animatrice aux mères célibataires

Pour Karine Le Marchand, la fête des pères est également une journée pour les mères célibataires. Selon la présentatrice, elles sont formidables. En même temps, elle remercie vivement sa mère à la volée.

Puis, celle désignée comme animatrice préférée des Français s’est tournée vers les papas. Que ce soient les papas ou les beaux papas, présents, magnifiques, aimants et accompagnants, la présentatrice ne les a pas oubliés. Elle leur a souhaité une belle journée remplie d’amour.

Absence d’un figure paternel exemplaire pour Karine Le Marchand

D’après Karine Le Marchand, l’absence d’un père peut soit casser les ailes soit les donner dans la vie. La présentatrice sait très bien de quoi elle parle en disant cela car elle a déjà vécu dans une situation similaire. Elle a confié cette partie de sa vie dans Télé 7 jours en mentionnant qu’elle l’avait rencontré au Burundi lors d’un reportage en Afrique.

Lors de leur rencontre, Karine Le Marchand l’a interrogé sur les motifs de son départ et de l’absence de nouvelles. Selon ses révélations, ils se sont revus plusieurs fois mais elle n’avait pas grand-chose à lui dire. Deux ans plus tard, son père décèdera du sida.

Dans son livre autobiographique intitulé « Devenir heureux Ces épreuves qui font la vie », l’animatrice avait déjà évoqué ses souvenirs personnels.