A sa mort, Karl Lagerfeld a laissé un testament. Mais, à leur grand regret, Caroline de Monaco et Charlotte Casiraghi n’y figureraient pas.

Ce grand héritage laissé par Karl Lagerfeld


Lorsqu’on évoque le nom de Karl Lagerfeld, on pense tout de suite à la haute couture. En effet, il s’agit d’un grand couturier et styliste allemand mondialement connu. D’ailleurs, il était aussi connu pour être un très bon dessinateur, designer et photographe. Pour couronner le tout, Karl était également un réalisateur et un éditeur.

Il s’agit d’un des stylistes les plus respectés de la maison Chanel. Mais malheureusement, le génie s’est éteint en 2019 suite à une maladie. En effet, il a succombé à son cancer de la prostate. Mais derrière lui, il a laissé un immense héritage estimé à plusieurs millions d’euros.

Les princesses monégasques auraient reçu des cadeaux hors de prix


Parmi les personnes très proches de Karl Lagerfeld de son vivant, il y a les princesses monégasques. Plus précisément, on peut surtout citer Caroline de Monaco et Charlotte Casiraghi. Ainsi, le styliste ne les auraient pas oubliées dans son testament. En effet, l’aînée des Grimaldi par exemple, aurait reçu une belle broche en diamants.

On parle ici d’un bijou estimé à plusieurs millions d’euros. Signée Boucheron, on voit bien à travers cette broche qu’il a léguée que le styliste portait la princesse dans son cœur. Quant à Charlotte Casiraghi, elle aurait espéré hériter d’une partie du contenu de sa bibliothèque.

Cette nouvelle qui remet tout en question


Si on parle beaucoup de ce que les têtes couronnées monégasques ont obtenu, ce n’est rien face à un autre héritier. En effet, Baptiste Giabiconi aurait obtenu un héritage de 100 millions. Il s’agirait du principal héritier de Karl Lagerfeld. D’ailleurs, c’est lui-même qui souligne être en tête de liste parmi sept héritiers. Mais le blogueur Aqababe souligne toute autre chose.

En effet, selon ses dires, le styliste n’aurait que quatre héritiers. De plus, Baptiste Giabiconi n’en ferait pas partie, de même pour les princesses monégasques. Or ces dernières auraient espéré obtenir de lui un don pour leur fondation. Il faut croire que malgré leur proximité, le styliste ne les a pas mentionné dans son testament.